Open d'Australie: la course en solitaire de Gaël Monfils

dimanche 13 janvier 2013 11h44
 

par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - Gaël Monfils, remonté à la 86e place mondiale après sa demi-finale à Auckland la semaine dernière, entamera mardi face à l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov, tête de série n°18, un Open d'Australie très particulier.

D'abord parce qu'il s'agit du premier tournoi du Grand Chelem de l'ancien septième joueur mondial depuis un an, après trois forfaits, en raison d'une blessure au genou, à Roland-Garros, Wimbledon et Flushing Meadows.

Ensuite parce qu'il n'avait pas abordé un tournoi majeur aussi mal classé depuis 2005, l'année suivant sa prolifique saison en juniors.

Enfin parce que le Français affiche une solitude presque déprimante à Melbourne. Cet automne, le Français a donné un grand coup de balai, cessant sa collaboration avec son entraîneur et conseiller Patrick Chamagne.

Résultat: plus de coach, ni de kinésithérapeute.

Dimanche, à l'occasion d'un entraînement léger avec son copain Josselin Ouanna, contre qui - clin d'oeil du destin - il avait remporté le titre en juniors en 2004, seul son agent est venu s'installer dans la tribune du petit court n°20.

"C'est différent, je m'y habitue. Je me rends compte que je suis vraiment le seul à voyager sans personne. Je vais au restaurant tout seul ou alors j'enchaîne les room-services à l'hôtel. C'est, je dirais, la vie d'un joueur de tennis", dit-il.

DES PERFORMANCES ENCOURAGEANTES   Suite...

 
Gaël Monfils, remonté à la 86e place mondiale après sa demi-finale à Auckland la semaine dernière, entamera mardi face à l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov, tête de série n°18, l'Open d'Australie. C'est le premier tournoi du Grand Chelem de l'ancien septième joueur mondial depuis un an, après trois forfaits, en raison d'une blessure au genou, à Roland-Garros, Wimbledon et Flushing Meadows. /Photo prise le 3 janvier 2013/REUTERS/Mohammed Dabbous