Handball: Sylvain Nouet, âme de l'ombre des Experts

vendredi 11 janvier 2013 15h58
 

par Sophie Greuil

TOULON (Reuters) - Homme de l'ombre, Sylvain Nouet n'en est pas moins, en sa qualité de responsable de l'entraînement, un élément clé des succès de l'équipe de France de handball qui entame samedi la défense de son titre de champion du monde.

Ce professeur de sports agrégé de 56 ans dit aujourd'hui ne prendre "absolument pas ombrage d'être dans l'ombre de mon Claude (Onesta, le sélectionneur), le chef de la meute ou le chef d'orchestre".

Pourtant, Sylvain Nouet, qui compose et dirige tous les entraînements depuis juin 2001, a dû apprendre à ne pas être toujours reconnu à sa juste valeur.

"Pendant longtemps, j'ai vomi, haï ce terme d'entraîneur-adjoint me faisant passer, surtout en interne, pour une plante verte", dit-il à Reuters.

"Jusqu'en 2009, quand Claude Onesta a dû préciser que c'était bien moi l'entraîneur des Bleus, j'ai souffert de cette non-reconnaissance, un mal-être trop longtemps pas exprimé."

"Même si j'avais accepté de ne pas être dans la lumière pour favoriser la réussite des joueurs, même si je n'ai pas un ego surdéveloppé, je souffrais de ne pas être reconnu, de ne pas être crédible."

PREMIER VIOLON

Sylvain Nouet, qui a fait ses débuts sur un banc à la Jeanne d'Arc de Villemomble (Seine-Saint-Denis) et a connu la majorité des joueurs au Bataillon de Joinville, est pourtant l'entraîneur le plus diplômé du handball français, l'un des deux titulaires d'un brevet d'état du troisième degré.   Suite...

 
Homme de l'ombre, Sylvain Nouet (à gauche, devant le sélectionneur Claude Onesta) n'en est pas moins, en sa qualité de responsable de l'entraînement, un élément clé des succès de l'équipe de France de handball qui entame samedi la défense de son titre de champion du monde. /Photo prise le 4 janvier 2013/REUTERS/Jean-Paul Pélissier