Vendée Globe: Bernard Stamm abandonne après un ravitaillement

mercredi 9 janvier 2013 20h27
 

PARIS (Reuters) - Le Suisse Bernard Stamm a abandonné mercredi dans le Vendée Globe, au 61e jour de course, après avoir été contraint de se ravitailler en carburant, ce que bannit le règlement.

Le skipper de Cheminées Poujoulat est le huitième marin à abandonner dans cette septième édition du Vendée, qui a lieu tous les quatre ans. Il pointait à la huitième place du classement, à 2.000 milles de la tête de course.

La flotte, toujours emmenée par François Gabart sur Macif, est désormais constituée de douze solitaires.

Privé d'énergie à bord depuis dimanche, à la suite d'une collision avec un objet flottant, Bernard Stamm a profité de la présence d'un bateau pour faire le plein en carburant dans la matinée de mercredi, après avoir franchi le Cap Horn.

Sur ce tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance, profiter d'une aide extérieure quelconque ou mettre le pied à terre est synonyme de disqualification immédiate.

Grâce au ravitaillement, le navigateur a pu rallumer ses batteries et son monocoque 60 pieds a retrouvé l'utilisation vitale de son pilote automatique, de son radar et de son dessalinisateur.

Installé dans le Finistère après avoir appris la voile sur le lac Léman, Bernard Stamm devrait ainsi pouvoir rallier tranquillement la ligne d'arrivée aux Sables d'Olonne.

A 49 ans, cette force de la nature, qui a pratiqué les métiers de bûcheron et de timonier, signe son troisième abandon dans ce tour du monde, après 2000-2001 et 2008-2009.

Le précédent abandon de cette septième édition remontait au 25 novembre, quand Vincent Riou sur PRB avait dû renoncer pour coque déchirée.

Sophie Greuil; édité par Jean-Stéphane Brosse

 
Le Suisse Bernard Stamm, skipper de Cheminées Poujoulat, a abandonné mercredi dans le Vendée Globe, au 61e jour de course, après avoir été contraint de se ravitailler en carburant, ce que bannit le règlement. /Photo prise le 8 novembre 2012/REUTERS/Charles Platiau