Ligue 1: Nancy garde Fernandez et se prépare à un mercato agité

jeudi 3 janvier 2013 19h40
 

par Dimitri Rahmelow

NANCY (Reuters) - Le président de l'AS Nancy-Lorraine Jacques Rousselot a assuré jeudi que Jean Fernandez resterait l'entraîneur du club jusqu'à la fin de la saison, balayant toutes les rumeurs d'une séparation qui enflaient depuis la défaite 4-2 face à Bastia.

"J'ai lu des intentions de partir. Moi, il ne m'a rien dit. Pour moi, il est l'entraîneur de l'équipe jusqu'en 2015. J'ai rarement limogé un entraîneur. S'il émet un souhait de partir, qu'il me le dise", a tranché le patron du club lors d'une conférence de presse.

Jacques Rousselot, 63 ans, a expliqué qu'il n'avait, de son côté, "jamais songé" à licencier le technicien dont le contrat avait été prolongé de deux ans en août dernier pour se conclure à la fin de la saison 2014-2015.

L'ASNL, lanterne rouge de la Ligue 1 à huit longueurs du premier non-relégable, Évian, n'a enregistré qu'une seule victoire en 19 matches, pour huit nuls et dix défaites.

Rousselot a également avoué qu'il attendait encore "quelque chose" de cette fin de saison et qu'il fallait "sauvegarder la possibilité peut-être encore de s'accrocher une hypothétique 17e place".

"On est enlisés, embourbés. Mais on va s'accrocher à ce mince espoir. Je reste lucide, je ne suis pas inconscient. La descente se fera autour de 33-34 points. Il faut sept victoires et deux nuls", a calculé Jacques Rousselot, particulièrement marqué par la situation.

UN INVESTISSEUR, ET VITE

Si l'attaquant Yohan Mollo a d'ores et déjà été prêté à Saint-Etienne, trois à quatre autres départs sont annoncés lors du mercato d'hiver pour tenter d'équilibrer les comptes d'ici la fin de la saison.   Suite...

 
Le président de l'AS Nancy-Lorraine Jacques Rousselot a assuré jeudi que Jean Fernandez (photo) resterait l'entraîneur du club jusqu'à la fin de la saison, balayant toutes les rumeurs d'une séparation qui enflaient depuis la défaite 4-2 face à Bastia. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé