Ligue 1: Nancy vers une grande lessive ?

vendredi 28 décembre 2012 14h07
 

par Dimitri Rahmelow

NANCY (Reuters) - A trois jours de la reprise, l'AS Nancy-Lorraine, lanterne rouge de Ligue 1 avec 11 points et promise à la relégation, vit les heures les plus sombres de son histoire récente tant les incertitudes qui entourent la deuxième partie de saison sont nombreuses.

L'entraîneur Jean Fernandez, un des mieux payés de L1, pourrait ne pas revenir pour diriger l'équipe au chardon qui n'a gagné qu'un seul match en 19 rencontres de L1 et qui accuse déjà huit longueurs de retard sur le premier non-relégable, Evian.

"Nous n'avons pas de nouvelles du coach. Nous l'attendons lundi en forêt de Haye pour la reprise avant le match de Coupe de France à Dreux", dit pourtant un dirigeant de la formation lorraine.

A l'issue du dernier match de la phase aller perdu à Gueugnon face à Bastia (4-2), Jean Fernandez, actuellement en vacances près de Cannes, avait annoncé qu'il allait "discuter avec le président" lors de la trêve, tâche qu'il a confiée à son agent Jean-Pierre Bernès.

S'il n'a pas officiellement annoncé son intention de mettre un terme prématuré à son contrat renouvelé en août jusqu'en 2015, le technicien pourrait ne pas vouloir salir son CV d'une première relégation dans sa carrière et, du coup, partir dès cet hiver.

"C'est une histoire de gros sous: s'il part unilatéralement il doit verser 1,2 million d'euros au club selon son contrat. Le club peut aussi se séparer de lui. Le coût serait de 3 millions d'euros et l'ASNL n'a pas l'argent", décrypte une source proche du dossier.

Seule solution envisageable et, pour le moment, envisagée: la séparation à l'amiable. Elle permettrait aux dirigeants lorrains de faire l'économie d'un gros salaire sans verser d'indemnités et activer d'ores et déjà le "plan B" du président Jacques Rousselot: la Ligue 2.

"Il faut être lucide: jamais personne ne s'est sauvé avec 11 points à mi-parcours. L'idée est de préparer la Ligue 2, de voir qui il faut garder dans l'effectif, de vendre ceux qui ont une valeur marchande pour faire rentrer de l'argent frais", poursuit un porte-parole du club.   Suite...

 
L'entraîneur de Nancy, Jean Fernandez. L'AS Nancy-Lorraine, lanterne rouge de Ligue 1 avec 11 points et promise à la relégation, vit les heures les plus sombres de son histoire récente tant les incertitudes qui entourent la deuxième partie de saison sont nombreuses. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé