Cyclisme: Voeckler, héros 2012 et exemple pour les petits jeunes

mardi 18 décembre 2012 16h03
 

par Gilles Le Roc'h

PARIS (Reuters) - Comme en 2011, Thomas Voeckler a été cette année le héros du cyclisme français, capable en un Tour de France pourtant abordé dans de mauvaises conditions de donner l'exemple aux jeunes coureurs porteurs d'avenir.

Dès le début de la saison, le leader d'Europcar ne faisait pas mystère de la difficulté à faire aussi bien que la précédente, quand il avait raflé deux étapes de Paris-Nice, Cholet-Pays de la Loire, les Quatre Jours de Dunkerque et fini quatrième du Tour de France après dix jours en jaune.

Secrètement, il s'était fabriqué des objectifs à la mesure d'une ambition grandissante, notamment dans les classiques ardennaises.

Exact au rendez-vous, il s'est imposé dans la Flèche Brabançonne au terme d'un solo de 30 km puis a fini quatrième de Liège-Bastogne-Liège en dépit d'une crevaison dans le final.

C'est donc avec des certitudes printanières qu'il pouvait lorgner sur le Tour de France.

Mais une blessure au genou, contractée pendant le Critérium du Dauphiné et réapparue pendant la Route du Sud, l'a contraint à entamer le mois de juillet avec une préparation inadéquate.

Voeckler boitait bas, finissait attardé la troisième étape à Boulogne-sur-Mer, assuré alors de ne pouvoir se mêler à la lutte pour le maillot jaune. Pourtant, il triomphait une semaine plus tard après avoir dompté les pentes du Grand Colombier.

Il récidivait en troisième semaine dans l'étape reine des Pyrénées pour accrocher le maillot à pois du meilleur grimpeur.   Suite...

 
Comme en 2011, Thomas Voeckler a été cette année le héros du cyclisme français, capable en un Tour de France pourtant abordé dans de mauvaises conditions de donner l'exemple aux jeunes coureurs porteurs d'avenir. /Photo prise le 19 juillet 2012/REUTERS/Stéphane Mahé