Cyclisme: l'année 2012 dans l'ombre de l'affaire Armstrong

mardi 18 décembre 2012 16h01
 

par Gilles Le Roc'h

PARIS (Reuters) - L'ombre de Lance Armstrong et la crainte des révélations que devait faire l'Agence américaine antidopage (Usada) ont plané sur une saison de cyclisme qui s'est achevée dans le vacarme d'une chute sans précédent.

L'affaire Armstrong a constitué le fil rouge de l'année. La mise au jour du plus grand mensonge de l'histoire du vélo, rendue possible en grande partie par les témoignages de coureurs repentis, a éclipsé le reste, tout le reste, dont l'avènement de Bradley Wiggins sur le Tour de France.

Même accablé par les soupçons, Lance Armstrong se croyait hors d'atteinte et toisait ses interlocuteurs en ne cessant, d'affirmer qu'il était propre. Mais il a renoncé lui-même à contester les accusations et ouvert la voie à sa déchéance.

Pendant toutes les années 2000, ce survivant du cancer s'est joué de la compassion de toute la planète, de l'admiration que son combat a suscitée et de l'espoir donné à des millions de malades. Il garde encore des soutiens.

Il a triché, a volé ses victoires -dont sept Tours de France, de 1999 à 2005-, que l'Union cycliste internationale (UCI), à la lumière du rapport de l'Usada, a fini par lui retirer.

Il a creusé un gouffre dans le palmarès du Tour, que l'UCI et les organisateurs de la Grande Boucle ont renoncé à compléter parce que des cyclistes ont été attrapés par wagons entiers lors des dix dernières années.

Le vide est en revanche terrible pour ceux qui n'auront jamais pu se battre à armes égales. Comme il l'est pour le public: avec l'arrivée de l'automne et sa suspension à vie, le cyclisme a été, encore une fois, recouvert d'un voile sombre.

L'UCI, visée par des accusations de passivité face à Armstrong, a promis de faire son autocritique, confiant une enquête à une commission indépendante.   Suite...

 
L'ombre de Lance Armstrong et la crainte des révélations que devait faire l'Agence américaine antidopage (Usada) ont plané sur une saison de cyclisme qui s'est achevée dans le vacarme d'une chute sans précédent. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Hutchings