14 décembre 2012 / 22:08 / dans 5 ans

Ligue 1: Rennes grimpe à la quatrième place, pour l'instant

PARIS (Reuters) - Le Stade Rennais a fait un bond provisoire de la neuvième à la quatrième place de la Ligue 1 après sa victoire vendredi soir à domicile face à Valenciennes (2-0) en ouverture de la 18e journée.

Très prolifique depuis quelques semaines, le milieu de terrain Julien Féret n‘est pas étranger à ce résultat puisqu‘il a ouvert le score dès la cinquième minute avant d‘offrir une passe décisive à Jonathan Pitroipa (71e) sur le deuxième but.

Rennes, qui végétait depuis le début du mois de novembre entre la septième et la neuvième place, renoue avec la victoire après un nul contre Brest et une défaite à Nice.

Au coup d‘envoi, les deux équipes, candidates à des places d‘honneur, totalisaient 26 points chacune et pouvaient toutes deux viser la quatrième place. Compte tenu de l‘enjeu, les deux camps ont produit du jeu dans l‘espoir de marquer.

Cette stratégie reposant sur l‘attaque a très vite payé pour les Bretons à la suite d‘une combinaison de Jonathan Pitroipa et Cheikh Diarra. Julien Féret a hérité d‘une passe en retrait avant de parfaitement ajuster sa frappe au ras du poteau, signant son sixième but depuis le début de la saison, soit seulement deux de moins que son record sur un exercice complet en Ligue 1, en 2011-2012.

“ON VA POUVOIR SE REPOSER”

Les Rennais ont poursuivi sur le même tempo tout au long de la première période. A tel point qu‘ils sont passés tout près du deuxième but, par Jonathan Pitroipa (18e), mais il a été refusé pour une main du Burkinabé.

Le rythme est quelque peu retombé en deuxième période, la faute à la fatigue qui commençait à s‘accumuler dans les jambes des joueurs qui venaient, pour la plupart d‘entre eux, de disputer deux matches depuis le week-end dernier.

“On était très fatigué, c’était épuisant physiquement et mentalement (...) Là c‘est bien et on va pouvoir se reposer”, a réagi le défenseur Kévin Théophile-Catherine au micro de BeIN Sport.

L’épuisement n‘a pas empêché Julien Féret et Jonathan Pitroipa de lancer un contre à grandes enjambées à la 70e minute. Au grand dam des Nordistes qui avaient déjà encaissé mardi quatre buts contre le Paris Saint-Germain (4-0).

“On avait à coeur de se racheter, mais au bout de quatre minutes on se met en danger et au bout de cinq minutes on prend un but. C‘est sûr que ce n‘est pas la meilleure approche”, s‘est désolé le latéral nordiste Rudy Mater.

Au classement, les Rennais prennent la quatrième place avec 29 points, mais accusent un retard de six longueurs sur le leader, l‘Olympique lyonnais, qui ira affronter dimanche le PSG au Parc des Princes.

En outre, cette quatrième place est très précaire: l‘AS Saint-Etienne, les Girondins de Bordeaux, Lorient ou l‘OGC Nice sont en mesure de leur repasser devant d‘ici la fin du week-end.

Simon Carraud, édité par Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below