Mondial 2014: le Brésil se veut rassurant, même pour Manaus

mercredi 12 décembre 2012 17h13
 

BRASILIA (Reuters) - Les douze villes hôtes de la Coupe du monde 2014 de football seront prêtes à temps pour le tournoi, y compris celle de Manaus qui suscite le plus d'inquiétudes à la Fifa, a réaffirmé mercredi le vice-ministre brésilien des Sports, Luis Fernandes.

"Aucune des 12 villes hôtes ne menace de ne pas être prête à temps", a-t-il dit à des journalistes.

Le secrétaire général de la Fédération internationale, Jérôme Valcke, a exhorté il y a deux semaines les autorités de Manaus, capitale de l'Amazonie, à accélérer les travaux de construction du stade sous peine d'êtres privées du Mondial.

"Manaus est au coeur de la jungle amazonienne et cela y rend l'organisation de la Coupe du monde encore plus complexe. L'accès à cette zone n'est pas aussi aisé que pour les autres villes donc cela demande plus d'attention", a répondu Luis Fernandes.

"Je ne pense pas qu'il soit correct de dire que (Manaus) est en retard sur les aspects essentiels à l'accueil de la Coupe du monde mais il y a un certain nombre de défis particuliers", a-t-il poursuivi.

"Des bateaux doivent s'y rendre parce qu'ils serviront d'hébergement pendant la Coupe du monde. Nous devons voir si les gens resteront là-bas où s'ils seront dans d'autres régions et rallieront la ville pour les matches. Aucun n'obstacle ne menace l'organisation de matches à Manaus en 2014."

Le ministre s'est en outre dit conscient des améliorations qui doivent être apportées dans les aéroports et ce, dès les prochains mois car le Brésil accueillera en juin la Coupe des confédérations, répétition générale pour le Mondial.

Si les travaux de construction ou de rénovation des stades ne sont terminés sur aucun des chantiers, l'Arena Castelao de Fortaleza, une enceinte de 65.000 places, sera inaugurée dimanche par la présidente du pays, Dilma Rousseff.

Mike Collett, Gregory Blachier pour le service français

 
<p>Travaux dans le stade Maracana Stadium, &agrave; Rio de Janeiro. Le vice-ministre br&eacute;silien des Sports a r&eacute;affirm&eacute; mercredi que les douze villes h&ocirc;tes de la Coupe du monde 2014 de football seraient pr&ecirc;tes &agrave; temps pour le tournoi. /Photo prise le 8 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Gary Hershorn</p>