Football: pas de honte mais des interrogations pour Arsenal

mercredi 12 décembre 2012 13h01
 

LONDRES (Reuters) - Arsenal n'a pas de honte à avoir de sa défaite en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, mardi, contre une équipe de quatrième division, a estimé son entraîneur, Arsène Wenger, plus ennuyé par l'inefficacité de ses attaquants.

Les Gunners ont joué une heure avec cinq éléments offensifs sans réussir à prendre le meilleur sur Bradford, finalement vainqueur aux tirs au but après un match nul 1-1.

Arsène Wenger avait aligné au coup d'envoi Lukas Podolski et Gervinho. Trois autres internationaux -Alex Oxlade-Chamberlain, Marouane Chamakh et Tomas Rosicky-, les ont rejoints en cours de partie mais il a fallu un but du défenseur Tomas Vermaelen à la 88e minute pour arracher, en vain, la prolongation.

Au final, Arsenal a accumulé 28 tirs dont 12 cadrés, contre cinq frappes dont trois cadrées pour Bradford. Le problème est chronique pour Arsenal, qui n'a inscrit que cinq buts lors des six derniers matches.

"On a joué avec une équipe très offensive. Ce qui est décevant, c'est d'avoir eu cinq attaquants pendant une heure et de ne pas avoir marqué", dit Arsène Wenger sur le site internet du club.

"On doit reconnaître qu'ils ont bien défendu. C'est difficile de jouer ce genre de matches. Je sais que les gens vont dire 'c'est une (quatrième division)', mais un match de Coupe est un match de Coupe. Dans le football, on a toujours une chance si on donne tout."

Malgré la maladresse de son équipe et cette élimination surprise, Arsène Wenger a assuré ne pas avoir honte du résultat.

"On a honte si l'on ne donne pas tout. J'ai le sentiment que l'équipe s'est battue et sera plutôt déçue et frustrée."

"On a fait les efforts et donné absolument tout jusqu'à la dernière minute. C'était un match de Coupe anglais typique."   Suite...

 
<p>Arsenal n'a pas de honte &agrave; avoir de sa d&eacute;faite aux tirs au but (3-2, 1-1 apr&egrave;s prolongation) en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, mardi contre Bradford, une &eacute;quipe de quatri&egrave;me division, a estim&eacute; son entra&icirc;neur, Ars&egrave;ne Wenger, plus ennuy&eacute; par l'inefficacit&eacute; de ses attaquants. /Photo prise le 11 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Nigel Roddis</p>