10 décembre 2012 / 17:54 / il y a 5 ans

Ligue 1: Lille et Toulouse à quitte ou double

<p>Le Lillois Salomon Kalou (&agrave; droite) confront&eacute; au Toulousain Aymen Abennour, en Coupe de la Ligue. Rien ne va plus depuis un mois pour Lille et Toulouse, deux pr&eacute;tendants aux places europ&eacute;ennes distanc&eacute;s en Ligue 1. Les Dogues n'ont pris que deux points sur leurs quatre derni&egrave;res rencontres de championnat. Le TFC s'est lui inclin&eacute; quatre fois en six sorties. /Photo prise le 30 octobre 2012/Pascal Rossignol</p>

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - Rien ne va plus depuis un mois pour Lille et Toulouse, deux prétendants aux places européennes distancés en Ligue 1, qui doivent abattre leurs cartes mardi au Grand Stade (21h00) dans un duel "à quitte ou double".

Le LOSC, onzième avec 22 points, et le 'Téfécé', neuvième avec un point de plus, se trouvent désormais à mi-chemin du podium et de la zone de relégation malgré les grandes ambitions du premier et l'excellent début de saison du second.

Surtout, Lillois comme Toulousains ont perdu la main. Les Dogues, qui semblaient revenir, n'ont pris que deux points sur leurs quatre dernières rencontres de championnat. Les Violets se sont inclinés quatre fois en six sorties.

Pour l'entraîneur du TFC, Alain Casanova, ses joueurs doivent afficher à Lille le même état d'esprit que lors de leur sursaut contre Lyon (3-0), seule éclaircie dans la grisaille toulousaine du mois de novembre.

"Avant le match de Lyon, c'est ce que j'avais demandé à mes joueurs : faire un match sur le plan mental se rapprochant d'un match à quitte ou double", explique le technicien.

"Et là, c'est un peu le même cas. On est un peu moins bien."

"ON JOUE NOTRE PEAU"

Le défenseur latéral Serge Aurier, qui devrait faire son retour après deux matches manqués sur blessure, estime que les deux équipes n'ont pas le droit à l'erreur.

"On a besoin de points. Lille aussi est une équipe qui doute beaucoup et qui a besoin de points, donc je pense que ça va être un match très ouvert et que celui qui aura le plus de caractère et de réussite gagnera", estime l'ancien Lensois.

"Nous aussi, on joue notre peau. On a lâché beaucoup de points ces derniers matches, on a connu un mois de novembre plus difficile que le précédent, il faut repartir sur de bonnes bases."

Méconnaissable en novembre, Toulouse a lâché prise alors qu'il figurait dans le trio de tête fin octobre après un début de saison canon et une seule défaite lors des dix premières journées.

Serge Aurier dit vouloir retrouver au plus vite le haut du tableau, occupé dans l'ordre par Lyon, le Paris Saint-Germain et Marseille. Le TFC pointe à six longueurs du podium.

"Je ne dirais pas qu'on est un peu décrochés au classement", minimise le joueur franco-ivoirien.

"Tant qu'on ne sera pas loin du podium, on peut toujours espérer, on peut toujours avoir confiance en nous (...) Il faut rester là haut, il ne faut pas décrocher maintenant."

Sauf que Lille a exactement la même idée en tête.

"Nous avons très envie de retrouver la première partie de tableau dès (mardi) soir pour ensuite, pouvoir regarder vers le haut", explique l'entraîneur, Rudi Garcia, sur le site internet du Losc (www.losc.fr).

"Il reste trois rendez-vous avant la trêve, donc neuf points à distribuer. Prenons-en le maximum pour recoller au groupe de tête."

Edité par Grégory Blachier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below