Ligue Europa: l'OM quitte la compétition la tête basse

jeudi 6 décembre 2012 21h09
 

PARIS (Reuters) - Déjà éliminé de la Ligue Europa, l'Olympique de Marseille a quitté jeudi la compétition sur une sévère défaite face à l'AEL Limassol (3-0), une formation que l'OM avait pourtant dominé 5-1 lors du match aller.

Au vu de la composition d'équipe alignée par Elie Baup à Chypre, ce revers était prévisible puisque au coup d'envoi de cette rencontre, seuls deux à trois joueurs étaient des habitués de Ligue 1, les autres évoluant d'ordinaire en réserve ou dans les équipes de jeunes.

Le club phocéen a cédé une première fois juste avant la pause à la suite d'un corner où son gardien Gennaro Bracigliano a manqué sa sortie. Bien placé, Orlando Sa, a profité de cette bévue pour inscrire le premier but de la tête (41e).

Dominé et sans fond de jeu, le dauphin de Lyon en Ligue 1 s'est incliné une deuxième fois à la 79e après un centre fuyant repris au deuxième poteau de manière instantanée par Edmar.

Et à peine trois minutes plus tard, le buteur s'est transformé en passeur décisif sur corner en déposant le ballon sur la tête de Dosa Junior, libre de tout marquage (82e).

Avec ce revers, les Marseillais terminent leur phase de groupes à la troisième place avec cinq points, soit un seul de plus que les modestes Chypriotes.

Dans l'autre match de la soirée, malgré sa nette victoire face à Fenerbahçe (3-0), le Borussia Mönchengladbach finit deuxième avec 11 points, à deux longueurs des Turcs.

Olivier Guillemain

 
<p>Duel entre Rafidine Abdullah (&agrave; droite) de l'OM et Paulo Sergio de l'AEL Limassol. D&eacute;j&agrave; &eacute;limin&eacute; de la Ligue Europa, Marseille a quitt&eacute; jeudi la comp&eacute;tition sur une s&eacute;v&egrave;re d&eacute;faite face &agrave; l'AEL Limassol (3-0), une formation que l'OM avait pourtant domin&eacute; 5-1 lors du match aller. L'entra&icirc;neur Elie Baup avait majoritairement align&eacute; des joueurs &eacute;voluant d'ordinaire en r&eacute;serve ou dans les &eacute;quipes de jeunes. /Photo prise le 6 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Andreas Manolis</p>