Premier League: Manchester United se détache

samedi 1 décembre 2012 23h07
 

LONDRES (Reuters) - Manchester United a un peu pris le large en tête de la Premier League samedi grâce à sa victoire sur Reading qui a mené en début de match avant de plier sous l'effet des bourrasques mancuniennes (4-3).

Alex Ferguson et ses joueurs ont maintenant un butin de 36 points, contre 33 pour Manchester City qui s'est contenté du match nul 1-1 face à Everton, et 26 pour Chelsea, battu 3-1 par West Ham.

Sur son terrain, Reading, récemment promu en première division, a ouvert le score par Hal Robson-Kanu (8e), avant que le Mancunien Anderson (13e) ne remette les deux club à égalité.

Loin de se laisser impressionner, Reading a continué à faire jeu égal au tableau d'affichage grâce à Adam Le Fondre (19e), et Sean Morrison (23e).

Mais Wayne Rooney par deux fois (16e sur penalty et 30e), et Robin van Persie (34e) ont marqué à leur tour. Le tout avant la fin de la première période.

City a peut-être concédé le nul, malgré un but de Carlos Tevez sur penalty, mais c'est bien Chelsea qui a réalisé la moins bonne opération du trio.

Après deux matches nuls consécutifs (0-0) depuis que l'entraîneur Rafael Benitez a remplacé Roberto Di Matteo la semaine dernière, Chelsea a cru tenir son premier succès lorsque Juan Mata a ouvert le score après treize minutes.

Mais West Ham a répliqué juste après l'heure de jeu par Carlton Cole, qui a égalisé face à son ancien club, avant que Mohamed Diame, entré en cours de jeu, ne donne l'avantage au club de l'Est londonien à la 86e minute.

West Ham a parachevé son ouvrage avec un but de l'ancien Sochalien Modibo Maïga dans les arrêts de jeu, aiguisant encore un peu plus la colère des supporters de Chelsea, ouvertement hostiles à Benitez depuis son arrivée au club.   Suite...

 
<p>But de Wayne Rooney pour Manchester United &agrave; Reading. Le leader du championnat a un peu pris le large en t&ecirc;te de la Premier League samedi gr&acirc;ce &agrave; sa victoire sur Reading qui a men&eacute; en d&eacute;but de match avant de plier sous l'effet des bourrasques mancuniennes (4-3). /Photo prise le 1er d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Eddie Keogh</p>