Football: Alessandrini, coqueluche aux buts venus d'ailleurs

mercredi 28 novembre 2012 15h16
 

par Pierre-Henri Allain

PARIS (Reuters) - Buts spectaculaires, enthousiasme à toute épreuve: le jeune milieu de terrain du Stade Rennais Romain Alessandrini est devenu en quelques matches l'une des coqueluches de la Ligue 1.

Pour ceux qui ne connaissaient pas ce gaucher spontané de 23 ans, la reprise de volée fulgurante infligée au Paris Saint-Germain au Parc des Princes le 17 novembre a dévoilé un tempérament qui s'était déjà révélé en Coupe de la Ligue le 25 septembre contre Nancy, par une talonnade gagnante particulièrement audacieuse dans la surface de réparation.

Entre ces deux matches, deux autres buts, une frappe de trente mètres le 28 septembre face à Lille et une superbe reprise de volée contre Nancy le 9 novembre, ont également marqué les esprits.

Piercing à la lèvre inférieure et pantalon de survêtement au ras des fesses, l'intéressé, qui paraît t-il répète à l'envi ce genre d'exploits lors des entraînements, explique simplement cette réussite par une absence totale d'inhibition.

"Dans les derniers mètres, je suis instinctif", a t-il confié lors d'un entretien à Reuters avant le quart de finale de Coupe de la Ligue contre Troyes jeudi.

"Je tente de frapper sans me poser de questions. Et si je rate le but, ça ne me dérange pas de recommencer."

Le coach du Stade Rennais, Frédéric Antonetti, ne peut que s'en réjouir mais voit aussi d'autres qualités à cet ancien Clermontois qui, avant de signer à Rennes l'été dernier pour un transfert estimé à plus de deux millions d'euros, comptabilisait déjà 22 buts en deux saisons de Ligue 2.

"Au delà de ses qualités sportives, il a amené une fraîcheur mentale et un enthousiasme qui font énormément de bien à l'équipe", souligne l'entraîneur corse.   Suite...

 
<p>Le jeune milieu de terrain du Stade Rennais de 23 ans Romain Alessandrini est devenu en quelques matches l'une des coqueluches de la Ligue 1 gr&acirc;ce &agrave; ses buts spectaculaires. Son dernier fait d'armes : une reprise de vol&eacute;e fulgurante inflig&eacute;e au PSG au Parc des Princes le 17 novembre. /Photo prise le 28 septembre 2012/REUTERS/St&eacute;phane Mah&eacute;</p>