Football: Rafael Benitez veut convaincre par la victoire

mardi 27 novembre 2012 18h19
 

LONDRES (Reuters) - Le nouvel entraîneur de Chelsea, Rafael Benitez, dit comprendre les supporters qui lui ont déjà manifesté leur hostilité et espère les faire changer d'avis en gagnant des matches.

L'Espagnol a été la cible de sifflets et pancartes peu amènes lors de son premier match sur le banc des Blues, dimanche contre Manchester City, alors qu'il venait de remplacer Roberto Di Matteo, limogé.

"Je comprends le sentiment des supporters, je sais ce qu'ils ressentent en ce moment parce que j'ai passé du temps à Liverpool, que nous étions rivaux et que c'était assez difficile", a dit Benitez mardi lors d'une conférence de presse.

"Mais je vais essayer de leur prouver que je suis ici pour de bonnes raisons, je vais essayer de leur prouver que je veux gagner et si je peux le faire, ils seront ravis", a-t-il ajouté.

"Je vais me concentrer sur mon travail d'entraîneur, essayer de faire progresser les joueurs et ensuite, ce sera plus facile de gagner des matches et de reconquérir les supporters."

Roberto Di Matteo, limogé à la suite d'une série de mauvais résultats, avait offert à Chelsea un succès en Cup et surtout sa première Ligue des champions en mai dernier, deux mois après son arrivée sur le banc londonien.

Les supporters des Blues tiennent rigueur à Benitez d'avoir dit, lorsqu'il était à Liverpool, que jamais il n'entraînerait leur équipe.

Josh Reich, Gregory Blachier pour le service français

 
<p>Le nouvel entra&icirc;neur de Chelsea, Rafael Benitez, dit comprendre les supporters qui lui ont d&eacute;j&agrave; manifest&eacute; leur hostilit&eacute; et esp&egrave;re les faire changer d'avis en gagnant des matches. Les supporters des Blues tiennent rigueur &agrave; Benitez d'avoir dit, lorsqu'il &eacute;tait &agrave; Liverpool, que jamais il n'entra&icirc;nerait leur &eacute;quipe. /Photo prise le 27 novembre 2012/REUTERS/Eddie Keogh</p>