Ligue 1: 4 mois de prison pour des supporters violents de Nancy

vendredi 23 novembre 2012 19h37
 

STRASBOURG (Reuters) - Trois supporters du club de football AS Nancy Lorraine ont été condamnés vendredi à quatre mois de prison avec sursis et cinq ans d'interdiction de stade pour des violences, a-t-on appris de source judiciaire.

Le parquet avait requis quatre mois de prison ferme et cinq ans d'interdiction de stade.

Les trois hommes étaient poursuivis pour des coups de poing ou de pied donnés lors des violences qui ont suivi la défaite de leur équipe, battue à domicile par Rennes le 9 novembre.

Une cinquantaine de supporters avaient envahi les vestiaires en bousculant et frappant les stadiers du stade Marcel Picot, avant de s'en prendre aux joueurs de l'équipe lanterne rouge de la Ligue 1.

Au total, huit suspects avaient été placés en garde à vue par la police mercredi.

Les cinq autres hommes, qui auraient commis "les faits les moins graves", selon le procureur de la République de Nancy, Thomas Pison, seront jugés le 28 décembre.

Ils ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire, avec interdiction de se rendre au stade.

Thomas Calinon, édité par Jean-Baptiste Vey