Rugby: les Samoans, "coupeurs de tête", selon Saint-André

mercredi 21 novembre 2012 18h16
 

par Jean-Paul Couret

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Philippe Saint-André a sonné l'alerte au cri de "les coupeurs de tête arrivent", certains joueurs enfilent des perles du Pacifique sur ce thème comme s'ils voulaient se faire des frayeurs, d'autres jugent que les Samoans "ne sont pas que ça".

Qui sont donc ces joueurs du Pacifique, troisièmes adversaires du XV de France en cette tournée d'automne ?

A tout sélectionneur tout honneur, Philippe Saint-André a eu une nouvelle fois le prix de la Sainte-Frousse après avoir présenté comme des ogres les Australiens, battus 33-6, et comme l'une des meilleures équipes du monde en devenir l'Argentine, dominée 39-22.

"Le match le plus difficile arrive contre les Samoa. Il faut rester humble car les coupeurs de tête arrivent la semaine prochaine au Stade de France", a-t-il dit immédiatement après la victoire sur les Pumas.

Le ton était donné pour le reste de la semaine mais Philippe Saint-André a remis une couche d'alarmisme.

"Les joueurs savent que leur santé est en jeu sur ce match-là. Quand tu les joues, (les Samoans), tu as intérêt à être gainé (de muscles-NDLR) et je pense que les séances de musculation optionnelles, ils vont tous y aller", a-t-il dit.

Le patron du XV de France a fait jouer à plein l'exemple de la victoire des Samoa sur le Pays de Galles, à Cardiff à la veille de France-Argentine, pour le résultat certes (26-19) mais aussi pour la vigueur des plaquages samoans.

L'image des "coupeurs de tête" a fait florès à Marcoussis.   Suite...

 
<p>Le s&eacute;lectionneur Philippe Saint-Andr&eacute; a sonn&eacute; l'alerte au cri de "les coupeurs de t&ecirc;te arrivent" avant le troisi&egrave;me match test du XV de France contre les Samoans samedi au Stade de France. /Photo prise le 16 novembre 2012/REUTERS/Jean-Yves Bonvarlet</p>