Ligue des champions: Montpellier veut continuer à grandir

mercredi 21 novembre 2012 08h05
 

par Dimitri Moulins

MONTPELLIER (Reuters) - A force, ça va finir par rentrer. Pris en défaut jusqu'à lors sur son manque de rigueur, d'expérience voire d'engagement, Montpellier poursuit son apprentissage en Ligue des champions mercredi sur la pelouse d'Arsenal.

Les champions de France, derniers de leur groupe et éliminés de la course aux huitièmes de finale, n'ont rien à espérer de ce match si ce n'est se faire plaisir et continuer de grandir.

"Toute l'expérience emmagasinée, tout l'impact physique que l'on peut découvrir, et surtout la rigueur, doit nous servir pour la fin du championnat, c'est une certitude", a expliqué à Reuters René Girard, l'entraîneur montpelliérain.

S'il se projette ainsi, c'est que l'enjeu, à Londres, sera très limité pour le club de Louis Nicollin.

"En Ligue des champions, c'est cuit, pour la Ligue Europa, ce n'est pas cuit complètement", reconnaît Girard.

La seule chance héraultaise de poursuivre son aventure européenne passe par deux victoires, d'abord à Arsenal puis contre Schalke 04 à domicile.

Il faudra aussi compter sur deux défaites de l'Olympiakos, en Allemagne puis à domicile face à Arsenal, ou deux revers des Gunners, auxquels Montpellier devrait en outre reprendre une différence de buts particulière pour l'instant défavorable.

"C'est vrai que l'on n'a qu'un seul petit point. On pourrait être mieux, il aurait fallu faire un parcours à la maison plus consistant que ce que l'on a fait avec deux défaites à domicile", concède Girard.   Suite...

 
<p>L'entra&icirc;neur de Montpellier, Ren&eacute; Girard. Pris en d&eacute;faut jusqu'&agrave; lors sur son manque de rigueur, d'exp&eacute;rience voire d'engagement, Montpellier poursuit son apprentissage en Ligue des champions mercredi sur la pelouse d'Arsenal. Les champions de France, derniers de leur groupe et &eacute;limin&eacute;s de la course aux huiti&egrave;mes de finale, n'ont rien &agrave; esp&eacute;rer de ce match si ce n'est se faire plaisir et continuer de grandir. /Photo prise le 23 octobre 2012/REUTERS/Jean-Paul P&eacute;lissier</p>