Ligue des champions: Lille sauve l'honneur, pour rien

mardi 20 novembre 2012 21h13
 

MINSK (Reuters) - Battu lors de ses quatre premiers matches de Ligue des champions, Lille a sauvé l'honneur mardi en allant s'imposer 2-0 sur la pelouse du BATE Borisov mais malheureusement pour les supporters du Losc, cette victoire ne servira à rien.

Mais elle réjouira Valence, car ce premier résultat de la soirée qualifie les Espagnols qui ont trois points de plus que Borisov et l'avantage à la différence de buts particulière en cas d'égalité à l'issue du dernier match dans deux semaines.

Pour continuer à entretenir l'infime espoir d'être repêchés en Ligue Europa et aider la France à améliorer son indice UEFA, les hommes de Rudi Garcia se devaient de remporter leur rencontre par trois buts d'écart.

Djibril Sidibé (14e) et Gianni Bruno (31e) ont bien rempli les deux tiers du contrat en première période mais le tableau d'affichage du stade de Minsk, quasi invisible en raison d'un épais brouillard, est resté bloqué à 2-0 jusqu'au coup de sifflet final.

Ce résultat condamne donc les Lillois à terminer derniers de leur groupe et ce, quel que soit leur résultat dans quinze jours face à Valence.

Le BATE Borisov, troisième avec six points avant le match de la soirée entre le club espagnol (9) et le Bayern Munich (9), peut encore espérer se qualifier pour les huitièmes de finale de la C1. A condition que les Allemands perdent dans la soirée à Mestalla.

"On peut dire que c'est dommage de ne pas avoir concrétisé l'une de nos nombreuses occasions et de marquer ce troisième but qui nous aurait permis continuer à espérer pour la Ligue Europa", a réagi à chaud, au micro de beIN Sport, Rudi Garcia.

"Mais comment ne pas être fier de mes jeunes ce soir ? Ils ont parfaitement répondu à mon attente. C'est une bonne satisfaction pour l'avenir", a-t-il poursuivi.

"C'était important de marquer des points en Ligue des champions (...) On était très revanchard et on avait envie de montrer qu'on pouvait le faire."   Suite...

 
<p>Edgar Olekhnovich du BATE Borisov &agrave; la poursuite du Lillois Idrissa Gueye, &agrave; Minsk. Battu lors de ses quatre premiers matches de Ligue des champions, Lille a sauv&eacute; l'honneur en allant s'imposer 2-0 en Bi&eacute;lorussie. /Photo prise le 20 novembre 2012/REUTERS/Vasily Fedosenko</p>