Ligue des champions: Ancelotti ne veut pas se contenter d'un nul

mardi 20 novembre 2012 19h09
 

PARIS (Reuters) - Le Paris Saint-Germain pourra se contenter d'un match nul contre le Dynamo Kiev, mercredi, pour assurer sa place en huitièmes de finale de la Ligue des champions, mais un tel résultat ne suffira pas à faire le bonheur de l'entraîneur Carlo Ancelotti.

"Ça suffit de faire un match nul mais nous allons jouer pour gagner", a dit l'Italien mardi lors d'une conférence de presse.

Le PSG est deuxième du groupe A avec neuf points, soit un de moins que le FC Porto et cinq de plus que le Dynamo. Le Dinamo Zagreb, avec ses quatre défaites, n'a plus aucune chance.

Autrement dit, le point du nul serait suffisant mais il compliquerait la tâche du PSG qui vise la première place du groupe pour réduire les possibilités de tomber sur un des favoris de la compétition dès les huitièmes de finale.

"Demain (mercredi), nous avons tout pour faire un bon match parce que nous avons une bonne opportunité d'aller en huitièmes de finale", a dit Carlo Ancelotti.

Le Brésilien Nenê, qui accompagnait son entraîneur devant les journalistes, l'a dit à sa manière : "La victoire est impérative. On va tout faire pour ça", a-t-il promis. "On doit penser à ce match important demain et mettre tout en ordre."

Car c'est un peu le désordre dans la maison parisienne depuis la défaite au Parc des Princes, samedi, contre Rennes (2-1). Plombés par ce deuxième revers de suite à domicile, les Parisiens ont glissé à la troisième place de la Ligue 1.

"(Carlo Ancelotti) nous a montré ce qu'on doit faire de mieux. Il a nous a dit qu'on n'a pas été organisé, qu'on n'a pas respecté ses instructions. C'est normal d'être en colère après un match comme ça", a raconté Nenê.

Mais les deux hommes ont préféré évacuer ce souvenir. "Je ne suis pas content de la performance des joueurs. Mais demain c'est autre chose", a dit Ancelotti, deux fois vainqueur de l'épreuve en tant que joueur et deux autres comme entraîneur.

Simon Carraud, édité par Grégory Blachier

 
<p>Le Paris Saint-Germain pourra se contenter d'un match nul contre le Dynamo Kiev, mercredi, pour assurer sa place en huiti&egrave;mes de finale de la Ligue des champions, mais un tel r&eacute;sultat ne suffira pas &agrave; faire le bonheur de l'entra&icirc;neur Carlo Ancelotti, qui veut une victoire. /Photo prise le 5 novembre 2012/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>