20 novembre 2012 / 16:18 / il y a 5 ans

Rugby: le XV de France en récupération, Dusautoir en question

par Jean-Paul Couret

<p>Le s&eacute;lectionneur du XV de France Philippe Saint-Andr&eacute;. Les Bleus ont r&eacute;cup&eacute;r&eacute; mardi pendant que les entra&icirc;neurs r&eacute;fl&eacute;chissaient &agrave; la composition du groupe pour affronter les Samoa dans le troisi&egrave;me et dernier test de la tourn&eacute;e de novembre. /Photo prise le 16 novembre 2012/REUTERS/Jean-Yves Bonvarlet</p>

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Les joueurs du XV de France ont récupéré mardi pendant que les entraîneurs réfléchissaient à la composition du groupe pour affronter les Samoa dans le troisième et dernier test de la tournée de novembre.

Malgré les deux victoires sur l‘Australie et l‘Argentine et parce que, peut-être, la vie n‘est jamais simple au Centre national du rugby de Marcoussis, le staff s‘est découvert une nouvelle corvée : désamorcer une affaire Dusautoir qui couvait depuis 48 heures.

Tout est parti d‘une phrase du sélectionneur Philippe Saint-André, qui a dit à Lille, au lendemain du test de samedi : “Quand tu gagnes l‘Australie de 30 points et que tu gagnes l‘Argentine, mieux vaut être dans les 23 que ne pas y être, actuellement il vaut mieux prendre le train que rester sur le quai”.

Le propos serait presque de routine et des dizaines d‘entraîneurs ont sans doute utilisé l‘artifice pour maintenir tous les joueurs en éveil.

Le problème est que Philippe Saint-André l‘a fait en réponse à une question sur Thierry Dusautoir, absent de la tournée pour cause de blessure. Il n‘en a pas fallu plus pour que l‘avenir du capitaine du XV de France paraisse remis en question.

Patrice Lagisquet, entraîneur-adjoint chargé des trois-quarts, a eu la mission de faire face au début de polémique.

“On ne va pas trop brûler les étapes. N‘oublions pas que Thierry Dusautoir était le meilleur joueur du monde la saison dernière. On ne va pas commencer à brûler ce qu‘on a adoré”, a-t-il dit.

“Si vous reprenez un petit peu l‘histoire (...) vous savez que la roue tourne très, très vite. La vérité d‘une tournée, d‘une compétition est parfois balayée par une autre tournée. Il faut raison garder”, a-t-il ajouté.

Patrice Lagisquet a expliqué que la prochaine Coupe du monde n‘aurait lieu que dans trois ans et que la France ne s‘y préparerait pas avec 25 joueurs mais avec 30 ou 40.

“On aura besoin de toutes les forces vives du rugby français et sûrement de Thierry Dusautoir”, a-t-il précisé.

DULIN, TOUJOURS UN DOUTE

Forfait à cause d‘une blessure à un genou, Thierry Dusautoir, qui vient d‘avoir 31 ans et compte 55 sélections, a été remplacé par Fulgence Ouedraogo et Yannick Nyanga au poste de troisième ligne aile, et par Pascal Papé dans le rôle de capitaine.

Son aura reste cependant intacte dans le monde du rugby, au point que le journal spécialisé Midi Olympique lui a attribué lundi soir son Oscar d‘or.

La soirée de remise des prix a été la seule sortie des joueurs du XV de France voués à la récupération des deux matches à haute intensité qu‘ils viennent de jouer et de gagner en deux semaines contre deux nations de l‘hémisphère Sud.

Une autre distraction a été l‘arrivée à Marcoussis de quatre joueurs appelées en renfort par Philippe Saint-André : le deuxième ligne Sébastien Vahaamahina, le troisième ligne Pierrick Gunther, le centre Gaël Fickou et l‘arrière-ailier Benjamin Fall.

Déjà présents pour les trois premiers jours de stage début novembre, repartis avant le test contre l‘Australie, ils ont été reconvoqués pour faire face à ce que Philippe Saint-André a appelé des “incertitudes” dues à des blessures.

Sur ce sujet encore, Philippe Lagisquet s‘est efforcé de désamorcer les doutes.

“Non, non, non”, a-t-il répondu quand il lui a été demandé s‘il y avait “de la casse”. “Ça ne va pas trop mal, il y a surtout le cas de Brice Dulin qui est un peu embêtant, qui pose problème.”

“Pour l‘instant, le staff médical ne nous a pas donné d‘indication ou de contre-indication et je ne peux pas vous en dire plus”, a-t-il ajouté.

“Il sent une douleur derrière qui le gêne quand il veut accélérer mais au niveau des examens il n‘y a rien de très significatif. Je n‘ai pas les compétences pour en dire plus.”

La composition du XV de départ devrait être annoncée jeudi matin.

Edité par Grégory Blachier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below