Ligue 1: Lyon corrige Reims et passe leader

lundi 19 novembre 2012 07h44
 

PARIS (Reuters) - Moins de vingt-quatre heures après la claque reçue par le leader parisien face à Rennes, l'Olympique Lyonnais a enfoncé le clou dimanche en prenant les commandes de la Ligue 1 à la faveur d'une nette victoire face à Reims (3-0).

Le week-end dernier, l'OL s'était déjà retrouvé dans pareille situation mais son match nul concédé sur la pelouse de Sochaux l'avait empêché de tutoyer à nouveau cette première place du championnat dont il fut un grand habitué dans les années 2000.

Cette fois-ci, les hommes de Rémi Garde n'ont pas tergiversé et sont imposés grâce à un but contre son camp d'Anthony Weber (45e) et deux réalisations signées Bafétimbi Gomis (73e) et Lisandro Lopez (90e).

Lyon compte 25 points contre 24 pour Bordeaux qui a battu l'Olympique de Marseille (1-0) dans la soirée, et 23 pour le PSG et l'OM.

"C'est une belle journée pour nous. On avait à coeur de bien faire aujourd'hui. C'est la victoire de tout un groupe, de toute une équipe (...) A Sochaux, il nous avait manqué un peu de cette détermination qu'on a eue aujourd'hui", a souligné Bafétimbi Gomis à l'issue de la rencontre au micro de beIN Sport.

"Il y a cinq mois en stage on était plein d'incertitudes et être premier aujourd'hui, même si c'est anecdotique, ça fait du bien à la tête et au moral", a-t-il ajouté en référence aux nombreux départs et rumeurs qui ont perturbé l'été lyonnais.

"DUR À ENCAISSER"

Dominateur tout le long de la rencontre, l'OL n'a pas usurpé sa victoire et a vu ses efforts offensifs récompensés en fin de première période après un excellent travail d'Anthony Réveillère.

Parti s'enfoncer dans la surface rémoise côté gauche, soit complètement à l'opposé de la partie du terrain qu'il était censé occuper, il a éliminé deux adversaires avant de centrer fort en retrait et de voir son tir détourné dans le but par Anthony Weber (45e).   Suite...

 
<p>Les Lyonnais Baf&eacute;timbi Gomis (premier plan) et Yoann Gourcuff. Le r&egrave;gne du Paris Saint-Germain en Ligue 1 a dur&eacute; moins d'un mois, du 20 octobre au 18 novembre, date de son renversement par l'Olympique lyonnais, nouveau leader apr&egrave;s sa victoire dimanche contre Reims (3-0). /Photo prise le 18 novembre 2012/REUTERS/Robert Pratta</p>