F1: Sebastian Vettel peut être sacré pour le retour aux USA

vendredi 16 novembre 2012 11h47
 

par Steve Keating

AUSTIN, Texas (Reuters) - Le monde du sport automobile aura dimanche les yeux rivés sur le Texas avec le grand retour de la Formule Un aux Etats-Unis, où le titre de champion du monde pourrait revenir pour la troisième année consécutive à l'Allemand Sebastian Vettel.

Tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette avant-dernière course de la saison un film à suspense avec Vettel dans le rôle principal. Fernando Alonso s'est vu attribuer le second rôle mais l'Espagnol verrait bien son nom inscrit en un peu plus gros sur l'affiche.

Sur le tout nouveau circuit d'Austin, qui a coûté 400 millions de dollars, plusieurs scenarii sont possibles. Le meilleur pour Vettel : gagner - ce qui serait sa sixième victoire de la saison - et voir Alonso finir au delà de la quatrième place.

La troisième couronne de rang serait alors coiffée par Sebastian Vettel et le pilote de l'écurie Red Bull rejoindrait l'Argentin Juan Manuel Fangio et l'Allemand Michael Schumacher dans le cercle des vainqueurs de trois titres consécutifs.

"Je pense que nous n'avons pas toujours été assez rapides cette année mais, sur les dernières courses, nous l'étions. J'attends donc avec impatience les deux dernière courses", a dit Vettel, qui prendra dimanche son 100e départ en Grand Prix.

Une 27e victoire de l'Allemand lui permettrait de rejoindre Jackie Stewart au nombre de succès en course dans une carrière mais ne lui assurerait pas pour autant le titre mondial.

En tête du classement avec 255 points alors que Fernando Alonso en totalise 245, Sebastian Vettel doit au moins marquer 15 points de plus que son rival pour être titré.

Si Alonso n'entrait pas dans les points, une troisième place lui serait suffisante.   Suite...

 
<p>L'Allemand Sebastian Vettel pourrait d&eacute;crocher dimanche le titre de champion du monde de Formule Un pour la troisi&egrave;me ann&eacute;e cons&eacute;cutive &agrave; l'occasion du retour de la F1 aux Etats-Unis sur le tout nouveau circuit d'Austin. /Photo prise le 1er novembre 2012/REUTERS/Darren Whiteside</p>