Football: les Bleus ont encore la tête à Madrid

lundi 12 novembre 2012 21h59
 

par Olivier Guillemain

CLAIREFONTAINE, Yvelines (Reuters) - Les joueurs de l'équipe de France de football avaient encore des étoiles plein les yeux, lundi, à l'heure de se retrouver à Clairefontaine pour la première fois depuis leur match nul prometteur (1-1) rapporté d'Espagne il y a près d'un mois.

Et, à les entendre disserter sur cette rencontre qui leur permet de rester en course pour une qualification directe pour la prochaine Coupe du monde, on en aurait presque oublié qu'ils joueront mercredi un match amical contre l'Italie.

"On a vécu tout cela intensément. Il y a eu des émotions fortes et une émotion collective qui font plaisir", a expliqué le sélectionneur Didier Deschamps.

"Pour en avoir parlé avec beaucoup de personnes qui étaient au stade ou spectateurs, ils ont la sensation d'avoir vibré, d'avoir vécu des émotions fortes."

"Enormément de gens ont regardé ce match. Je n'ai pas eu d'analyse négative ou de reproches, bien au contraire, que des propos élogieux et le sentiment d'avoir vibré (...) Notre équipe a besoin de se construire et ce match était important", a poursuivi le capitaine des champions du monde 1998.

Menée 1-0 à Madrid par les champions du monde et double champions d'Europe en titre, l'équipe de France a livré le 16 octobre dernier une prestation de haute volée pour arracher le match nul dans le temps additionnel de la deuxième période.

La qualité de jeu proposé a même conduit bon nombre d'observateurs à dire que l'on n'avait plus vu les Bleus jouer comme cela depuis la Coupe du monde 2006. A l'époque, la troupe de Zinédine Zidane s'était hissée en finale.

Didier Deschamps a parfaitement conscience de l'importance de ces matches-là après les derniers épisodes de la saga bleue, en particulier à Knysna lors du Mondial 2010 puis en Ukraine lors de l'Euro 2012.   Suite...

 
<p>Les Bleus avaient encore des &eacute;toiles plein les yeux, lundi, &agrave; l'heure de se retrouver &agrave; Clairefontaine pour la premi&egrave;re fois depuis leur match nul prometteur (1-1) rapport&eacute; d'Espagne, il y a pr&egrave;s d'un mois, &agrave; Madrid. A les entendre disserter sur cette rencontre qui leur permet de rester en course pour une qualification directe pour le prochain Mondial, on en aurait presque oubli&eacute; qu'ils joueront mercredi un match amical contre l'Italie, &agrave; Parme. /Photo prise le 12 novembre 2012/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>