Ligue 1: le PSG voit rouge contre l'arbitrage

lundi 12 novembre 2012 11h41
 

PARIS (Reuters) - Le carton rouge infligé dimanche à Mamadou Sakho contre Montpellier n'a pas été du goût du Paris Saint-Germain, l'entraîneur Carlo Ancelotti, qui n'a pas manqué de le faire savoir.

Le défenseur et capitaine du PSG a été exclu dès la neuvième minute de ce match nul (1-1) pour avoir agrippé avec un peu trop d'insistance l'attaquant montpelliérain Gaëtan Charbonnier.

Pour la deuxième fois de suite, les Parisiens ont donc fini la rencontre à dix. Face à Saint-Etienne, lors de la précédente journée, l'attaquant Zlatan Ibrahimovic avait rejoint prématurément les vestiaires après un geste de kung-fu.

"Je veux avoir plus de respect", a exigé Carlo Ancelotti lors de la conférence de presse après la rencontre.

"Stop, c'est le moment de dire stop. Il y a un problème, je ne pense pas que nous sommes une équipe agressive", a-t-il insisté, avant de préciser son point de vue: "Nous sommes une équipe qui respecte l'adversaire, nous respectons tout le monde mais nous devons avoir le même respect. Sur ce match, nous n'avons pas eu le respect nécessaire."

Le technicien italien s'est montré d'autant plus désabusé que le même arbitre, Clément Turpin, avait expulsé deux Parisiens contre Ajaccio, lors de la deuxième journée, Ezequiel Lavezzi et Carlo Ancelotti lui-même pour un geste d'humeur.

"Avec cet arbitre nous avons pris trois cartons rouges", a-t-il calculé.

Dimitri Moulins et Simon Carraud

 
<p>Apr&egrave;s l'exclusion de Zlatan Ibrahimovic face &agrave; Saint-Etienne lors de la pr&eacute;c&eacute;dente journ&eacute;e de Ligue 1, le nouveau carton rouge inflig&eacute; dimanche &agrave; Mamadou Sakho contre Montpellier n'a pas &eacute;t&eacute; du go&ucirc;t de l'entra&icirc;neur du PSG Carlo Ancelotti. /Photo prise le 6 novembre 2012/REUTERS/Cedric Lecocq</p>