Ligue 1: Montpellier, opération commando face au PSG

dimanche 11 novembre 2012 09h56
 

par Dimitri Moulins

MONTPELLIER (Reuters) - Montpellier ne pouvait rêver mieux pour redescendre sur terre que le choc qui opposera dimanche les champions de France en titre au Paris Saint-Germain, actuel leader de la Ligue 1.

Éliminé de la Ligue des champions après sa défaite en Grèce contre l'Olympiakos (3-1), le club héraultais, 14e de L1, retrouve le quotidien du championnat de France face au PSG et ses stars.

"On va jouer les champions de France, c'est important, c'est les anciens contre les nouveaux", ironise l'entraîneur, René Girard, se projetant déjà sur une fin d'exercice 2012-2013 où le titre semble pour certains promis au club de la capitale.

"On sait que c'est une grosse équipe, qu'ils ont beaucoup investi, qu'ils font un parcours remarquable. Il n'y a pas à se gargariser de les trouver là, c'est quelque chose de logique."

Une façon pour le coach montpelliérain de se placer dans cette position d'outsider qui lui avait réussi toute la saison dernière.

"Paris reste le gros cador du championnat, il nous faut un challenge comme cela pour essayer de relever la tête", explique Daniel Congré, titulaire dans l'axe de la défense, Mapou Yanga-Mbiwa purgeant le dernier de ses cinq matches de suspension.

"Cela tombe bien de jouer Paris, cela nous permet de ne pas trop tergiverser et de se remettre de suite dans le vif du sujet."

Les deux victoires à domicile, en championnat contre Nice puis face à Bordeaux en coupe de la Ligue, avait pu laisser croire à un réel renouveau de Montpellier. Mais le nul concédé à Troyes est venu tempérer ces espoirs.   Suite...

 
<p>&Eacute;limin&eacute; de la Ligue des champions apr&egrave;s sa d&eacute;faite en Gr&egrave;ce contre l'Olympiakos (3-1), Montpellier, 14e de Ligue 1, ne pouvait r&ecirc;ver mieux pour redescendre sur terre que le choc qui opposera dimanche les champions de France en titre au Paris Saint-Germain, actuel leader du championnat. /Photo d'archives/REUTERS/St&eacute;phane Mah&eacute;</p>