Serie A: la Lazio douche la Roma

lundi 12 novembre 2012 07h14
 

BERNE (Reuters) - La Lazio Rome a fait couler l'AS Rome dimanche (3-2) dans un derby disputé dans des conditions peu propices à la pratique du football puisque la pelouse du Stade olympique était couverte de flaques d'eau.

La Roma a fini le match à dix après l'exclusion de Daniele de Rossi (45e+2), sanctionné pour avoir infligé un coup de poing au visage de Stefano Mauri, lequel a été expulsé à son tour en fin de match pour un deuxième carton jaune (85e).

Le premier but a été inscrit par Erik Lamela de la tête (9e) pour la Roma, avant trois réalisations de la Lazio signées Antonio Candreva (35e), Miroslav Klose (43e) et Stefano Mauri (46e).

Miralem Pjanic, ancien milieu de terrain de l'Olympique lyonnais, a marqué à quatre minutes de la fin du temps réglementaire. Trop tard pour éviter à la Roma une troisième défaite en quatre matches de Serie A.

Les deux clubs romains restent proches au classement, à la cinquième place pour la Lazio et à la septième pour l'AS Rome, mais avec cinq points d'écart.

Deuxième, l'Inter Milan a perdu dans la soirée sur le terrain de l'Atalanta Bergame (3-2) et laissé le champ un peu plus libre à la Juventus Turin, qui a écrasé Pescara samedi (6-1). Quatre points séparent désormais les deux équipes.

Naples, qui est allé battre le Genoa (4-2), complète toujours le podium, avec 26 points, soit un de moins que les Milanais.

La Fiorentina est quatrième après avoir mis fin au réveil passager du Milan AC. Après deux victoires consécutives en championnat, une première cette saison pour le Milan, il est retombé dans ses travers et s'est incliné (3-1).

A Palerme, le jeune attaquant argentin Paulo Dybala a inscrit un doublé pour offrir au club sicilien une victoire 2-0 sur la Sampdoria, qui subit ainsi son septième revers de rang en Serie A.   Suite...

 
<p>Francesco Totti (&agrave; gauche) de l'AS Rome &agrave; la lutte avec Abdoulay Konko de la Lazio Rome. La Lazio a fait couler 3-2 la Roma, dimanche, dans un derby disput&eacute; dans des conditions peu propices &agrave; la pratique du football puisque la pelouse du Stade olympique &eacute;tait couverte de flaques d'eau. /Photo prise le 11 novembre 2012/REUTERS/Giampiero Sposito</p>