Tennis: Djokovic en demi-finale au Masters, Tsonga s'arrête là

samedi 10 novembre 2012 09h30
 

par Eric Salliot

LONDRES (Reuters) - Le numéro un mondial Novak Djokovic a assuré vendredi sa place en demi-finale du Masters de Londres en battant Tomas Berdych en deux sets, tandis que le Français Jo-Wilfried Tsonga est sorti par la petite porte après une troisième défaite à Londres.

Le Serbe a remporté son troisième match consécutif à l'O2 Arena face à Berdych qui, malgré trois balles de deuxième set, s'est incliné 6-2 7-6. Djokovic s'est assuré la première place du groupe A.

Jo-Wilfried Tsonga, huitième mondial et finaliste de l'épreuve l'an passé, n'a pas pesé bien lourd devant l'Écossais Andy Murray qui, devant son public, a lui aussi décroché sa place dans le dernier carré.

Le champion olympique s'est imposé 6-2 7-6 en une peu plus d'une heure et demie mais au bout de 33 minutes seulement, le temps qu'il remporte la première manche, le sort du groupe A était déjà scellé. Tsonga, lent et auteur de 17 fautes directes, devait s'imposer sans concéder de set pour espérer se qualifier.

L'objectif premier de Murray était dès lors atteint mais, devant les 17.000 spectateurs de l'O2 Arena, il a poursuivi son effort, décrochant un succès récompensé par 200 points ATP, en attendant mieux.

Mené 6-2 4-2, Tsonga a eu une belle réaction d'orgueil en alignant trois jeux consécutifs. Mais l'Écossais a resserré la garde pour s'imposer dans le jeu décisif, sept points à trois, non sans avoir effacé une balle de set dans le 12e jeu.

"Mon objectif premier n'était pas forcément la qualif' mais de gagner le match. Dans le premier set, il me prend mon service d'entrée et ça va vite. Je suis forcément déçu de sortir de ce tournoi sans remporter de rencontre mais je n'ai pas à rougir", a dit le numéro un français, qui débutera sa préparation à la tournée australienne durant près d'un mois à Miami.

"Honnêtement, c'était inespéré d'être ici après ce qui m'est arrivé en juin (ndlr, blessure au petit doigt). Finalement, j'ai tenu bon et je fais une bonne saison. J'ai bien joué sur terre battue, j'ai accompli des choses qui m'ont plu. Mais j'ai envie de passer un autre cap. C'est pourquoi j'ai pris Roger Rasheed comme coach afin d'affiner tout cela et être encore plus pro et plus fort la saison prochaine."   Suite...

 
<p>Jo-Wilfried Tsonga n'a pas pes&eacute; bien lourd vendredi face &agrave; l'&Eacute;cossais Andy Murray qui, devant son public, s'est impos&eacute; 6-2 7-6 et a d&eacute;croch&eacute; sa place dans le dernier carr&eacute; du Masters de Londres. /Photo prise le 9 novembre 2012/REUTERS/Suzanne Plunkett</p>