Ligue Europa: les clubs français redressent la tête en Europe

jeudi 8 novembre 2012 23h58
 

PARIS (Reuters) - En battant jeudi l'Athletic Bilbao et le Maritimo en Ligue Europa, l'Olympique lyonnais et les Girondins de Bordeaux ont quelque peu restauré l'honneur des clubs français sur le continent, abîmé par la débandade en Ligue des champions.

L'OL a dompté les finalistes malheureux de la dernière édition, assisté au retour au plus haut niveau de Yoann Gourcuff et, pour couronner le tout, le club a assuré sa place en seizièmes de finale, quoi qu'il arrive désormais.

Des trois clubs français engagés, seul l'Olympique de Marseille n'a pas gagné, faute d'avoir réussi à se mettre à l'abri à temps face au Borussia Mönchengladbach. Les Allemands ont égalisé à 2-2 dans le temps additionnel.

Jusqu'à ce but intempestif, la rencontre ressemblait à une belle histoire pour les Marseillais qui ont été menés 1-0 à la pause avant de trouver en Joey Barton, le caractériel milieu de terrain anglais, leur homme providentiel.

L'ancien joueur des Queens Park Rangers, qui continue à purger en France une suspension qui date de ses écarts de conduite en Angleterre, a tout bonnement tiré un corner rentrant peu après la pause (54e).

Tout sourire, il s'est alors précipité vers son entraîneur, Elie Baup, comme pour lui dédier son premier but sous les couleurs marseillaises.

Les Marseillais ont inscrit leur deuxième but sur un nouvel exploit solitaire, signé Jordan Ayew. Le cadet de la fratrie a hérité d'un ballon égaré par la défense allemande avant d'aller marquer, seul (67e).

Mais le conte a mal tourné lorsque l'Espagnol Juan Arango a égalisé et réécrit le dénouement dans le temps additionnel de la deuxième période (90e+3).

Commentaire de Joey Barton, au micro de beIN Sport: "C'est vraiment frustrant. C'est comme une défaite pour nous, ce soir. Dans le vestiaire, tout le monde était vraiment déçu."   Suite...

 
<p>Alexandre Lacazette (au centre) se r&eacute;jouissant de son but contre l'Athletic Bilbao avec son co&eacute;quipier Baf&eacute;timbi Gomis (&agrave; droite). L'Olympique lyonnais s'est offert une victoire de prestige sur le terrain de Bilbao (3-2), finaliste malheureux de la Ligue Europa la saison derni&egrave;re, et s'est qualifi&eacute; par la m&ecirc;me occasion pour les seizi&egrave;mes de finale. /Photo prise le 8 novembre 2012/REUTERS/Vincent West</p>