Rugby: face à la France, l'Australie mise sur la continuité

jeudi 8 novembre 2012 12h17
 

LONDRES (Reuters) - Les sélectionneurs australiens ont conservé la même ligne d'arrières que celle alignée lors du match nul le mois dernier contre les All Blacks et se sont contentés de retoucher le pack d'avants en vue du test face à la France samedi à Saint-Denis.

L'entraîneur des Wallabies, Robbie Deans, qui a dû composer cette saison avec de nombreuses blessures, a pu miser sur une certaine continuité et n'a procédé qu'à trois changements.

Le premier à sortir du groupe qui a joué contre la Nouvelle-Zélande est le troisième-ligne Scott Higginbotham, suspendu pour deux matches pour avoir mis un coup de tête au capitaine néo-zélandais Richie McCaw lors du test joué à Brisbane.

Dave Dennis quitte donc le banc et sera aligné en troisième ligne aux côtés de Wycliff Palu et de Mike Hooper, toujours appelé à pallier l'absence de la star David Pocock, pas tout à fait remis d'une opération à un genou.

Les deux autres retouches apportées par Robbie Deans sont les entrées du deuxième-ligne Kane Douglas et du pilier Sekope Kepu, qui remplacent respectivement Sitaleki Timani et James Slipper, blessés.

"Bien évidemment, on ajuste toujours son équipe par rapport à l'adversaire que l'on va jouer", explique dans un communiqué publié jeudi l'entraîneur australien.

"Mais là, nous avons pu profiter de l'avantage d'avoir une certaine continuité sur ce match, ce qui n'a pas toujours été le cas cette année", se félicite-t-il.

Les Wallabies sont deuxièmes au classement mondial établi par la Fédération internationale et comptent profiter du déplacement en France pour conforter cette position en vue de l'attribution, à l'issue des tests d'automne, des numéros de têtes de série pour le Mondial 2015.

Les Australiens ont les statistiques de leur côté. Ils ont gagné leurs cinq derniers matches face à la France dont l'ultime, en 2010, sur le score écrasant de 59-16 au Stade de France.   Suite...

 
<p>Robbie Deans, l'entra&icirc;neur des Wallabies, qui a d&ucirc; composer cette saison avec de nombreuses blessures, a pu miser sur une certaine continuit&eacute; apr&egrave;s le match nul le mois dernier contre les All Blacks. Il n'a ainsi proc&eacute;d&eacute; qu'&agrave; trois changements. /Photo prise le 20 octobre 2012/REUTERS/Jason O'Brien</p>