Rugby: Trinh-Duc voit en Michalak "un exemple et un concurrent"

mercredi 7 novembre 2012 07h29
 

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Philippe Saint-André, sélectionneur du XV de France, dit avoir "sa charnière en tête" mais il ne laisse rien percer notamment au poste d'ouvreur que briguent François Trinh-Duc et Frédéric Michalak pour le test contre l'Australie de samedi.

Cette rivalité est un cas d'école.

Elle oppose le "jeune" Trinh-Duc, qui a 25 ans, compte 42 sélections et fut jusqu'aux soubresauts de la dernière Coupe du monde le n°10 préféré de Marc Lièvremont, et Frédéric Michalak, 30 ans, 56 sélections, ouvreur star de la Coupe du monde 2003 rappelé par Philippe Saint-André depuis la tournée en Argentine de juin.

Opposer ainsi deux rivaux de caractère pourrait faire des étincelles à quelques jours du premier test de novembre.

François Trinh-Duc a désamorcé l'affaire mardi lorsqu'il s'est présenté devant la presse au Centre national du rugby de Marcoussis.

Frédéric Michalak est "un exemple pour moi mais aussi un concurrent", a-t-il répondu quand on lui a demandé comme se passait la cohabitation.

"Après, ça renforce mon côté compétiteur mais en tout cas je pense que c'est quelque chose de bénéfique pour l'équipe de France, de très sain et de très positif."

La composition du XV qui débutera le match sera annoncée jeudi.

Jean-Paul Couret, édité par Grégory Blachier

 
<p>Le s&eacute;lectionneur du XV de France ne laisse rien percer au poste d'ouvreur que briguent Fran&ccedil;ois Trinh-Duc (&agrave; gauche) et Fr&eacute;d&eacute;ric Michalak pour le test contre l'Australie de samedi. Mais selon Trinh-Duc, Michalak est "un exemple pour lui mais aussi un concurrent". /Photo prise le 4 mars 2012/ REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>