6 novembre 2012 / 06:43 / il y a 5 ans

Ligue des champions: Montpellier rêve encore de qualification

<p>Avec un seul point pris en trois rencontres de Ligue des champions, Montpellier aurait pu abandonner toute id&eacute;e de qualification pour les huiti&egrave;mes de finale, mais les hommes de Ren&eacute; Girard restent convaincus que l'exploit est possible, mardi, contre l'Olympiakos. /Photo prise le 23 octobre 2012/REUTERS/Jean-Paul P&eacute;lissier</p>

par Dimitri Moulins

MONTPELLIER, Hérault (Reuters) - Avec un tout petit point de pris en trois rencontres de Ligue des champions, Montpellier aurait pu abandonner toute idée de qualification pour les huitièmes de finale.

Ce serait mal connaître les joueurs héraultais, insouciants et toujours convaincus que l‘exploit est possible, mardi, contre l‘Olympiakos.

Après la défaite à domicile contre les Grecs (2-1), les mathématiques ne sont pourtant pas favorables aux champions de France en titre.

Dans ce groupe B, Schalke 04 est en tête avec sept points, suivi d‘Arsenal avec six points et de l‘Olympiakos avec trois. Montpellier, seule équipe à n‘avoir pas encore gagné, est bon dernier.

“Il y a encore neuf points à prendre”, calcule le milieu de terrain Jamel Saïhi.

“Nous, on pense à ça. Avec dix points, on passe en huitièmes de finale, poursuit-il. Tout est faisable si on fait les mêmes prestations que lors des trois premiers matchs.”

Montpellier n‘a en effet pas démérité dans ses trois premiers matches, ouvrant à chaque fois le score avant d’être battu par Arsenal ou l‘Olympiakos sur des erreurs imputables à un manque de concentration, de maîtrise ou de rigueur, bref d‘expérience dans cette compétition.

“On est une équipe jeune, c‘est la première fois que l‘on joue la Ligue des champions”, rappelle le président délégué Laurent Nicollin. “Je pense qu‘aucune des trois équipes ne nous a vraiment été supérieure, donc on y croit”, assure-t-il.

AU MOINS LA LIGUE EUROPA

Montpellier a retrouvé un peu de confiance en enchaînant victoire contre Nice et nul à Troyes en Ligue 1, et une qualification pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue face à Bordeaux.

Il attend maintenant de goûter à la victoire en Europe.

Si Schalke et Arsenal semblent difficiles à aller chercher, la troisième place du groupe, synonyme de qualification en Ligue Europa, paraît en revanche accessible.

“Bien sûr, si on avait gagné chez nous ou au moins fait match nul contre l‘Olympiakos, on aurait plus d‘arguments pour cette troisième place”, concède Laurent Nicollin.

“On a un espoir de faire quelque chose, dit-il pourtant. On va essayer de se battre chèrement pour obtenir au moins cette qualification en Ligue Europa.”

Une victoire en Grèce permettrait à Montpellier de repasser devant l‘Olympiakos, les Grecs ayant déjà perdu face à Schalke et à Arsenal.

Et si, dans le même temps, Schalke avait la bonne idée de l‘emporter à domicile contre Arsenal, la deuxième place ne serait plus qu’à deux points de Montpellier, juste avant le déplacement en Angleterre.

Les mathématiques offriraient alors à Montpellier le droit de continuer à rêver.

Edité par Gregory Blachier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below