Coupe Davis: David Ferrer en leader espagnol pour la finale

lundi 5 novembre 2012 15h34
 

MADRID (Reuters) - David Ferrer, numéro cinq mondial, sera le chef de file de l'Espagne dans sa quête d'une quatrième Coupe Davis en cinq ans, dans dix jours à Prague contre la République tchèque.

En l'absence de Rafael Nadal, en phase de reprise après avoir dû soigner une blessure au genou, le capitaine Alex Corretja a convoqué David Ferrer, vainqueur du Masters 1000 de Paris-Bercy dimanche, ainsi que Nicolas Almagro, Marcel Granollers et Marc Lopez.

"Le leadership de Ferrer est important pour nous en l'absence de Nadal, même s'il avait dit au début de l'année qu'il n'avait pas l'intention de jouer", a dit Alex Corretja lors d'une conférence de presse.

"Il a relevé le défi et nous voilà maintenant en finale."

David Ferrer, 30 ans, a gagné dimanche son premier Masters 1000, le septième titre de sa saison - ce qui en fait la plus riche de sa carrière. Il disputera à Prague, du 16 au 18 novembre, sa quatrième finale de Coupe Davis.

Rafael Nadal n'a plus joué depuis sa défaite au deuxième tour de Wimbledon face à Lukas Rosol, en juin dernier.

La République tchèque, qui devrait être emmenée par Tomas Berdych, n'a jamais bien réussi contre l'Espagne qui l'avait écrasée 5-0 en finale de l'édition 2009.

Alex Corretja considère néanmoins les Tchèques comme les favoris parce qu'ils évolueront à domicile et en indoor, sur dur, une surface qui convient bien à Berdych, sixième joueur mondial.

"Nous pensons qu'ils vont installer une surface très rapide", a-t-il dit. "Nous savons que ce sera dur et que nous ne seront pas favoris."

Mark Elkington, Gregory Blachier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
<p>En l'absence de Rafael Nadal, en phase de reprise apr&egrave;s une blessure au genou, David Ferrer, vainqueur du Masters 1000 de Paris-Bercy dimanche, sera le chef de file de l'Espagne dans sa qu&ecirc;te d'une quatri&egrave;me Coupe Davis en cinq ans, dans dix jours &agrave; Prague contre la R&eacute;publique tch&egrave;que. /Photo prise le 4 novembre 2012/REUTERS/Ian Langsdon/Pool</p>