Voile: Michel Desjoyeaux fait le Vendée en surfant

lundi 5 novembre 2012 12h11
 

par Sophie Greuil

PARIS (Reuters) - Double vainqueur du Vendée Globe en 2001 et 2009, Michel Desjoyeaux ne sera pas au départ de la septième édition de ce tour du monde en solitaire et sans escale, mais n'exclut plus de disputer la prochaine.

En attendant, le plus titré des skippers français, 47 ans et actuellement à la recherche d'un sponsor pour poursuivre son aventure en multicoques MOD70, explique dans un entretien à Reuters qu'il sera en lice sur internet, où il espère bien l'emporter.

Reuters : Pourquoi n'êtes-vous pas au départ ?

Michel Desjoyeaux : Si j'en avais eu envie, j'y serais. Raisonnablement, j'aurais pu. Mais aucune envie d'y retourner trois fois d'affilée. Comme j'avais encore envie de naviguer, je cherche un autre sponsor pour un autre challenge sur un autre bateau, sur un autre circuit.

Reuters : Vous pensez tout de même refaire un jour le Vendée Globe ?

M.D. : Y retourner dans quatre ans, avec un beau plateau, pourquoi pas ? Alors, si mon corps a la patate, l'envie suivra. Elle représente 95% de la réussite sur le Vendée. Mais en ce moment je me prends surtout à rêver d'être le premier double vainqueur à le gagner sur la course virtuelle lancée sur internet.

Reuters : Vous allez engager un bateau à votre nom ? Mais tout le monde va vous coller au train...

M.D. : Ah, je m'en doute bien... Donc j'engagerai un bateau à mon nom et l'autre sous un pseudo. Je suivrai minutieusement toute la course, notamment François Gabart, préparé par ma société (Mer agitée-NDLR). Mon portable sera ouvert 24 heures sur 24.   Suite...

 
<p>Actuellement &agrave; la recherche d'un sponsor pour poursuivre son aventure en multicoques MOD70, Michel Desjoyeaux ne sera pas au d&eacute;part de la septi&egrave;me &eacute;dition du Vend&eacute;e Globe, mais n'exclut plus de disputer la prochaine. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>