Ligue 1: le Paris Saint-Germain, leader virtuel

lundi 5 novembre 2012 07h33
 

PARIS (Reuters) - Battu pour la première fois de la saison en Ligue 1, le Paris Saint-Germain n'est plus qu'un leader virtuel après le week-end de la onzième journée marqué par les victoires conjuguées de Marseille face à Ajaccio et de Lyon face à Bastia.

Certes, ces deux équipes restent derrière le PSG au classement, mais il leur reste un match en retard de la dixième journée à jouer l'une contre l'autre à la fin du mois de novembre.

En attendant, les trois meilleures équipes du championnat se tiennent en deux points: 22 pour le PSG, 22 pour l'OM qui pâtit de sa différence de buts moins avantageuse, et 21 pour l'Olympique lyonnais.

Toulouse aurait pu mettre tout le monde d'accord, à condition de battre Bordeaux par au moins deux buts d'écart. Mais les joueurs d'Alain Casanova ont laissé filer la première place et, pire, ils ont essuyé une défaite 1-0 à Chaban-Delmas.

Servi par Jaroslav Plasil au nez et à la barbe de toute la défense, Yoan Gouffran a liquidé les espoirs de ses adversaires à trois minutes de la fin du temps réglementaire.

Mais, comme si les promesses affichées depuis le début de la saison avaient tout à coup été oubliées, les Toulousains n'avaient pas montré grand-chose jusque-là: zéro tir cadré (voir ).

Pour voir des buts et du spectacle, il fallait plutôt assister au match Lyon-Bastia au stade de Gerland, où deux cartons rouges ont été distribués, trois penalties sifflés, et sept buts inscrits (5-2) .

Les Lyonnais ont mené jusqu'à 2-0 avant un brusque revirement de situation. Entre la 28e et la 32e minute, le défenseur Dejan Lovren a été exclu et Wahbi Khazri et Jérôme Rothen ont marqué à tour de rôle (2-2).

L'histoire s'est répétée en deuxième période dans l'autre sens: un penalty pour l'OL et un carton rouge pour Bastia. A 3-2, les Lyonnais ont cette fois-ci pris soin de se mettre à l'abri dans le temps additionnel.   Suite...

 
<p>Duel entre Marco Verratti du Paris Saint-Germain (24) et Brandoa de Saint-Etienne, au Parc des Princes. Battu (1-2) pour la premi&egrave;re fois de la saison en Ligue 1, le Paris Saint-Germain n'est plus qu'un leader virtuel apr&egrave;s le week-end de la onzi&egrave;me journ&eacute;e marqu&eacute; par les victoires conjugu&eacute;es de Marseille face &agrave; Ajaccio (2-0) et de Lyon face &agrave; Bastia (5-2), les deux Olympiques restant derri&egrave;re le PSG au classement mais avec un match en retard de la dixi&egrave;me journ&eacute;e. /Photo prise le 3 novembre 2012/REUTERS/Cedric Lecocq</p>