3 novembre 2012 / 09:34 / il y a 5 ans

NBA: les Knicks balaient le Heat, les Lakers encore battus

par Larry Fine

<p>Le New-Yorkais Pablo Prigioni (&agrave; droite), &agrave; la lutte avec Dwayne Wade, du Miami Heat, vendredi sur le parquet du Madison Square Garden. Les New York Knicks ont fait souffler un fort vent de d&eacute;faite, vendredi, sur leurs adversaires floridiens, champions en titre de la NBA nettement battus 104-84. /Photo prise le 2 novembre 2012/REUTERS/Ray Stubblebine</p>

NEW YORK (Reuters) - Les New York Knicks ont fait souffler un fort vent de défaite, vendredi, sur le Miami Heat, champion en titre de la NBA nettement battu 104-84 lors du premier match de la saison régulière au Madison Square Garden.

Carmelo Anthony a été l‘homme de la soirée avec un total de 30 points auxquels LeBron James a répondu par 23 points pour les Floridiens.

Il s‘agissait du premier match des Knicks sur leur parquet depuis le premier tour des play-offs la saison passée qui avait vu leur élimination en cinq rencontres face au Heat.

Le début de la rencontre a été précédé par une minute de silence à la mémoire des victimes de l‘ouragan Sandy qui a dévasté plusieurs régions de la côte Est des Etats-Unis et fait une centaine de morts dans le pays.

Menés 19-12, les New-Yorkais ont réussi un 11-0 pour prendre l‘avantage à la marque et atteindre la fin du premier quart temps avec une avance confortable (33-17).

Le Heat a réagi pour réduire l’écart à la mi-temps (55-44) mais une bonne séquence de New York et deux paniers à trois points de Novak ont rouvert un écart supérieur à 20 points que l’équipe locale est parvenue à conserver jusqu’à la sirène.

Les Knicks auraient dû entamer leur saison jeudi face aux Nets dans leur nouvelle arène de Brooklyn mais le match a été reporté en raison des dégâts provoqués par Sandy.

Dans les autres rencontres du soir, les Los Angeles Lakers ont enchaîné une troisième défaite d‘affilée face à leurs rivaux et voisins des Clippers (105-95).

Il s‘agit du pire début de saison de la franchise depuis 1978 et les archives de la NBA sont cruelles avec ce genre de départs manqués: seule une équipe défaite trois fois d‘affilée en début de saison a réussi à remporter le titre, les Chicago Bulls de Michael Jordan en 1991.

Vendredi soir, seul Kobe Bryant a su tirer son épingle du jeu en marquant 40 points mais trop seul, la star des Lakers n‘a pu empêcher son équipe de s‘incliner face à des Clippers généreux et tous efficaces.

Chris Paul a inscrit 18 points, Blake Griffin 15, Caron Butler 14, Eric Bledsoe 10.

A Atlanta, les Houston Rockets ont battu les Hawks (109-102) notamment grâce à 45 points de James Harden, très en réussite depuis le début de saison.

Les Chicago Bulls ont eux aussi enchaîné une deuxième victoire de rang face aux Cleveland Cavaliers (115-86). Le Français Joakim Noah a rendu une copie honorable avec 10 points marqués et cinq rebonds.

Avec Ben Everill à Los Angeles, Pierre Sérisier et Olivier Guillemain pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below