Ligue 1: Brest maintient la tête de Lorient sous l'eau

vendredi 2 novembre 2012 23h34
 

PARIS (Reuters) - Le duel 100% breton entre le Stade de Brest et Lorient, vendredi, a tourné à l'avantage des Brestois (2-0) qui avaient l'avantage de jouer à domicile et celui d'affronter une équipe en plein doute en ouverture de la onzième journée de Ligue 1.

Au moins les Lorientais peuvent-ils se consoler en se disant qu'ils ont réduit l'hémorragie après avoir encaissé dix buts lors des deux précédentes journées, face à Valenciennes (6-1) puis Ajaccio (4-4).

Les deux buts de la soirée ont été inscrits par Eden Ben Basat qui a marqué au plus fort de la domination de Brest en première période, puis par Charlison Benschop, en position de hors-jeu, à la toute dernière seconde du temps additionnel.

Autre artisan de la victoire, le gardien Alexis Thébaux a repoussé en fin de match quelques tentatives dangereuses de Lorient, notamment à la 90e minute, lorsque Jérémie Aliadière a tiré du milieu de la surface de réparation.

Conscients qu'ils devaient aussi ce résultat à leur gardien, les supporters brestois lui ont rendu un bruyant hommage dans les dernières minutes de la partie. "THÉ-BAUX", scandaient-ils en choeur.

Pas fanfaron, le principal intéressé a surtout souligné la bonne opération comptable pour un club qui vise avant tout le maintien en Ligue 1: "Ça va surtout faire du bien au moral, pour la confiance", a-t-il dit au micro de BeIn Sport après le match.

"LA VICTOIRE DU COEUR"

"Ce soir, c'est la victoire du coeur, du courage, parce qu'on a commencé à perdre le ballon après une demi-heure de jeu et ensuite la machine lorientaise s'est mise en route", a de son côté estimé l'entraîneur Landry Chauvin, soulagé de voir que son équipe avait résisté au choc.

Brest est 13e avec 13 points, en attendant les autres résultats du week-end. Si bien que la zone de relégation n'est pas, pour l'instant, une menace. Sochaux, premier relégable, est à six longueurs.   Suite...