Ligue 1: Ben Khalfallah critique ses coéquipiers bordelais

vendredi 2 novembre 2012 22h19
 

PARIS (Reuters) - Les Girondins de Bordeaux n'ont plus gagné le moindre match depuis plus d'un mois, ce qui a le don d'agacer le milieu de terrain Fahid Ben Khalfallah, qui s'est livré vendredi à un véritable réquisitoire contre ses collègues.

"Il y en a qui sont débiles", a-t-il dit lors d'une conférence de presse au club de football au sujet de certains de ses coéquipiers, coupables à ses yeux de faire preuve d'une trop grande indolence.

"Ça fait deux matches qu'on ne montre pas grand-chose. Je dirais même, si je veux être méchant, qu'on est pathétique sur le terrain depuis deux matches. Il faut montrer autre chose", a ajouté le joueur.

Son équipe s'est inclinée deux fois de suite en quelques jours, face à Bastia (3-1), samedi dernier et face à Montpellier en Coupe de la Ligue (1-0), mercredi, prolongeant ainsi une série de mauvais résultats.

Il faut remonter à la septième journée de Ligue 1, contre Lyon le 30 septembre, pour retrouver la trace d'une victoire bordelaise (2-0).

Mauvais résultats, mauvais classement. Les Girondins pointent à la huitième place en championnat, avec sept points de retard sur le PSG. Et le club a disparu de la Coupe de la Ligue dès son entrée en lice.

"CHANGER DE CLUB OU PARTIR"

Dimanche, une nouvelle déconvenue contre Toulouse, pour le compte de la onzième journée de Ligue 1, noircirait encore un peu plus le tableau.

"Il y en a qui ne se rendent pas compte des choses. Il y en a qui ne s'en rendent vraiment pas compte", a insisté Fahid Ben Khalfallah devant les journalistes, entre deux soupirs.   Suite...