24 septembre 2012 / 05:27 / il y a 5 ans

Ligue 1: Marseille et Zlatan Ibrahimovic toujours fulgurants

<p>Duel a&eacute;rien entre Marseillais Andr&eacute;-Pierre Gignac (au premier plan) et Jonathan Mensah, d'Evian Thonon Gaillard. L'Olympique de Marseille a sign&eacute; dimanche face &agrave; Evian au stade V&eacute;lodrome une sixi&egrave;me victoire (1-0) en six matches de Ligue 1, soit le meilleur d&eacute;but de saison pour un club fran&ccedil;ais en premi&egrave;re division depuis plus d'un demi-si&egrave;cle. /Photo prise le 23 septembre 2012/Philippe Laurenson</p>

par Simon Carraud

PARIS (Reuters) - L'Olympique de Marseille et le Parisien Zlatan Ibrahimovic ont confirmé ce week-end, pour des raisons différentes, leur début de saison fulgurant, digne de figurer dans le livre des records de la Ligue 1.

Les Marseillais ont signé dimanche face à Evian (1-0) une sixième victoire en six journées, du jamais-vu depuis la saison 1960-1961 que Monaco avait fini sur la plus haute marche du podium après une première ligne droite aussi foudroyante.

Seuls l'Olympique lillois (huit victoires en 1936-37) et le Losc qui lui a succédé, en 1949-50 (sept victoires) ont fait mieux. Autant dire que l'OM sera observé de près dimanche prochain à Valenciennes.

Mais ce présage favorable ne suffit toujours pas à griser les Marseillais, à commencer par Elie Baup. En conférence de presse, l'entraîneur a insisté sur les "obstacles" rencontrés face à Evian et sur les "difficultés" à venir.

A juste titre. A peine remis de la débauche d'énergie qu'ils ont dû fournir pour arracher le match nul en Turquie contre le Fenerbahçe jeudi (2-2) en Ligue Europe, ses joueurs n'ont pas flambé et se sont contentés d'un but de Morgan Amalfitano sur un coup de pied arrêté.

Pour la quatrième fois en six matches de championnat, ils n'ont marqué qu'un but. Ce score étriqué leur suffit, pour l'heure, mais rien ne dit qu'il leur permettra de résister à l'armada parisienne lors de la huitième journée.

S'il n'est pas blessé, le Suédois Zlatan Ibrahimovic, passé par le FC Barcelone et les deux clubs de Milan, découvrira le "clasico" à la française.

Le géant de Malmö figure en tête du classement des buteurs avec sept réalisations, soit trois de plus que ses concurrents les plus sérieux. Aucun attaquant n'avait inscrit autant de buts au soir de la sixième journée depuis plus de dix ans .

BUT INCONGRU

Lors de la saison 2001-2002, Djibril Cissé, qui portait à l'époque les couleurs d'Auxerre, avait fait aussi bien, avant de finir la saison avec un total de 22 buts.

L'attaquant du PSG a amélioré ses statistiques lors de la victoire de son équipe, qui a fait preuve d'un réalisme tout italien contre Ajaccio (4-0) sans produire le jeu qui lui avait permis de battre le Dynamo Kiev mardi en Ligue des champions.

Les propriétaires qataris devaient commencer à trouver le temps long à la fin du mois d'août, lorsque le PSG affichait un bilan de trois matches nuls en trois journées.

Mais l'horlogerie parisienne se met en place et Bastia a même assisté aux grands débuts en Ligue 1 des défenseurs Thiago Silva, dans l'axe, et Gregory van der Wiel, sur le flanc droit.

Et force est de constater qu'elle tourne bien depuis plusieurs semaines. Pour la première fois de la saison, Zlatan Ibrahimovic et sa troupe sont montés sur le podium, à la troisième marche avec 12 points.

Les Lyonnais restent devant avec 14 points. Ils sont allés chercher le dernier dimanche soir sur la pelouse de Lille grâce à un but de Lisandro Lopez, d'une frappe puissante à dix minutes de la fin du temps réglementaire (1-1).

Mais, en dépit de leurs exploits respectifs, Zlatan Ibrahimovic et Lisandro Lopez ont été quelque peu éclipsés par un but du Toulousain Ali Ahamada, qui restera comme l'un des plus incongrus de la saison .

Précisions que le buteur en question est gardien de métier. Dans le temps additionnel du match contre Rennes samedi, il est venu faire le nombre dans la surface de réparation sur un corner qu'il a dévié de l'arrière du crâne.

Grâce à son exploit inattendu, ses coéquipiers ont arraché le match nul 2-2.

Edité par Grégory Blachier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below