Euro: les blessures risquent de contrarier les plans polonais

vendredi 15 juin 2012 22h20
 

WROCLAW, Pologne (Reuters) - Franciszek Smuda, le sélectionneur de la Pologne, attendra autant que possible avant de désigner son onze de départ pour affronter la République tchèque, samedi, dans le dernier match de son équipe dans le groupe A de l'Euro 2012.

Le technicien espère reconduire l'équipe qui a arraché le match nul contre la Russie mardi (1-1), mais les blessures pourraient contrarier ses plans.

"Si les blessures ne nous gênent pas, j'aimerais commencer avec la même équipe au coup d'envoi", a affirmé Franciszek Smuda en conférence de presse.

"Mais peut-être que les blessures auront un impact et que nous devrons opérer quelques changements. Nous avons encore quelques points d'interrogation et nous ne prendrons pas de décision avant demain (samedi-NDLR)", a-t-il ajouté.

Les milieux de terrain Eugen Polanski, qui se remet d'une blessure au genou, et Dariusz Dudka, touché aux abdominaux, se sont entraînés normalement vendredi dans le Stade municipal de Wroclaw, qui accueillera la rencontre.

Damien Perquis s'est en revanche contenté d'un léger échauffement à l'écart de l'équipe avant de faire des exercices au sol. Le défenseur de Sochaux est blessé au tibia et au coude et pourrait donc manquer le match de samedi, décisif en vue de la qualification pour les quarts de finale.

La Pologne totalise deux points et peut espérer passer au tour suivant, à condition de battre la République tchèque. Tout autre résultat les condamnerait à une élimination précoce.

"La pression était plus forte avant la rencontre face à la Grèce (en match d'ouverture)", a toutefois assuré Franciszek Smuda. "Nous savons que nous devrons très bien jouer et nous battre du coup d'envoi jusqu'à la dernière minute."

La rencontre débutera à 18h45 GMT (20h45 heure française).

Patrick Graham, Simon Carraud pour le service français

 
<p>En raison de nombreuses blessures dans les rangs polonais, le s&eacute;lectionneur Franciszek Smuda attendra autant que possible avant de d&eacute;signer son onze de d&eacute;part pour affronter la R&eacute;publique tch&egrave;que, samedi. /Photo prise le 15 juin 2012/REUTERS/Dominic Ebenbichler</p>