Tennis: la gazette de la semaine

mardi 15 mai 2012 14h26
 

par Eric Salliot

PARIS (Reuters) - Toujours en quête d'un succès sur terre battue cette année, Marion Bartoli, septième joueuse mondiale, n'aura pas une entrée en lice aisée mercredi à Rome.

L'Auvergnate affrontera en effet Julia Görges, 29e mondiale. Victorieuse l'an dernier à Stuttgart, l'Allemande n'a peut-être plus la même flamme mais cela reste une partie dangereuse pour la Française, qui n'est pas mathématiquement assurée de figurer parmi les huit premières têtes de série à Roland-Garros.

CORNET N'EST PLUS DÉGOÛTÉE

Revenue dans le Top 100, Alizé Cornet va beaucoup mieux dans sa tête. "J'ai connu le dégoût du tennis. Ça me sortait par les yeux. Je n'en pouvais plus de ce sport, je me disais : 'pourquoi tu te fais autant de mal ?'", a-t-elle dit sur les ondes de RMC.

"Plein de fois, je me suis imaginée ma vie différemment. Quand ça ne marchait plus du tout, je me suis demandée si je ne serais pas plus heureuse ailleurs. Mais je ne regrette pas de m'être battue et d'avoir surmonté ces épreuves difficiles."

La Niçoise est engagée cette semaine au tournoi de Prague. Elle espère bénéficier d'une invitation à Strasbourg avant de foncer sur Roland-Garros.

TOP 50 EN VUE POUR CHARDY

Récent finaliste au Challenger de Tunis, Jérémy Chardy, 55e mondial, entrevoit le Top 50 avec une légitime satisfaction. En début d'année, le Palois pointait au 103e rang mondial.   Suite...

 
<p>Toujours en qu&ecirc;te d'un succ&egrave;s sur terre battue cette ann&eacute;e, Marion Bartoli, septi&egrave;me joueuse mondiale, n'aura pas une entr&eacute;e en lice ais&eacute;e mercredi &agrave; Rome. L'Auvergnate affrontera en effet Julia G&ouml;rges, 29e mondiale. /Photo prise le 5 mai 2012/REUTERS/Andrea Comas</p>