Des Ferrari à 20.000 euros en Sicile

jeudi 28 février 2008 18h09
 

ROME (Reuters) - La police italienne a démantelé en Sicile un réseau de fabrication et de vente de fausses Ferrari à des prix défiant toute concurrence.

Quinze personnes ont été arrêtées et accusées d'avoir construit et vendu des imitations à des amateurs de la marque au cheval cabré, au courant de la supercherie mais tout heureux de pouvoir se payer le bolide de leurs rêves.

Ces mécanos, décrits par la police comme "très capables", assemblaient des pièces contrefaites, telles que le châssis, le toit ou les portes, à des composants originaux.

Certains des modèles ainsi construits, comme la 328 GTB, dont la production a été interrompue à la fin des années 1980, étaient vendus pour environ 20.000 euros, soit un dixième de leur prix réel.

La police italienne a confisqué en tout 21 voitures, dont 14 avaient déjà été vendues. Les sept autres étaient toujours en phase de production dans des garages de Sicile.

Vladimir Pantaleone et Philip Pullella, version française Julien Toyer

 
<p>La police italienne a d&eacute;mantel&eacute; en Sicile un r&eacute;seau de fabrication et de vente de fausses Ferrari &agrave; des prix d&eacute;fiant toute concurrence. Certains des mod&egrave;les ainsi construits, comme la 328 GTB, dont la production a &eacute;t&eacute; interrompue &agrave; la fin des ann&eacute;es 1980, &eacute;taient vendus pour environ 20.000 euros, soit un dixi&egrave;me de leur prix r&eacute;el. /Photo prise le 28 f&eacute;vrier 2008/REUTERS/Police financi&egrave;re italienne</p>