Pour réviser son bac, prière de mener une vie de moine

mercredi 9 avril 2008 19h26
 

CANNES (Reuters) - Les moines de l'abbaye cistercienne de Lérins, sur l'île Saint-Honorat au large de Cannes, organisent pour la deuxième année consécutive des "retraites-révision" destinées aux jeunes soucieux de préparer leurs examens dans des conditions de sérénité totale.

En 2007, ces retraites pour garçons et filles de 16 à 25 ans ont connu un succès considérable. Depuis, assaillis de demandes de parents, d'élèves eux-mêmes, sollicités de toutes parts et même de l'étranger, les moines de Lérins se sont organisés.

Ils se sont alliés à l'association Fondacio pour l'accueil, l'accompagnement des jeunes pendant leur séjour et la préparation de leurs révisions, les moines se chargeant, selon la demande et sans aucune obligation de leur part, de la prise en charge spirituelle des jeunes.

À 80 euros la semaine pour l'hébergement, la nourriture et sept heures minimum de révision quotidienne, les candidats au bac ou aux grandes écoles sont assurés de trouver sur l'île un cadre, un calme et une sérénité absolus.

"Sans portable, qu'on leur demande d'éteindre pendant la journée, sans télévision ni bande de copains ni bistrot, sans rien qui puisse les détourner du but initial de leur séjour, ils trouvent ici un climat propice à un travail personnel sérieux", indique Armand Jacquet, qui encadre le stage pour Fondacio.

Pour une question de places de couchage, les moines ne peuvent recevoir qu'une vingtaine de jeunes à la fois, à raison de deux stages "révision" prévus pendant les vacances de printemps.

"Au-delà, en juin, juillet et septembre, nous organisons aussi des "retraites-chantier", explique frère Gilles, "pour des jeunes intéressés par le travail de la vigne, les vendanges, la forêt ou divers travaux dans l'abbaye".

Le moine précise que ces retraites, quelle que soit la formule choisie, ne sont pas pour les cisterciens l'occasion de faire du prosélytisme ni de gagner de l'argent sur le dos des jeunes, mais seulement de rendre service et de répondre à une vraie demande.

"Cela dit", concède-t-il, "une retraite-révision chez nous n'est pas forcément une assurance de réussite au bac. C'est à chaque jeune de se prendre en charge. Nous, nous mettons la tranquillité des lieux à sa disposition, à charge pour lui d'en faire le meilleur usage".

Pierre Thébault

 
<p>Les moines de l'abbaye cistercienne de L&eacute;rins, sur l'&icirc;le Saint-Honorat au large de Cannes, organisent pour la deuxi&egrave;me ann&eacute;e cons&eacute;cutive des "retraites-r&eacute;vision" destin&eacute;es aux jeunes soucieux de pr&eacute;parer leurs examens dans les meilleures conditions. &Agrave; 80 euros la semaine pour l'h&eacute;bergement, la nourriture et sept heures minimum de r&eacute;vision quotidienne, les candidats au bac ou aux grandes &eacute;coles sont assur&eacute;s de trouver sur l'&icirc;le un cadre d'un calme et d'une s&eacute;r&eacute;nit&eacute; absolus. /Photo d'archives/REUTERS/Jeff J Mitchell</p>