La Serbie veut chasser commérages et mini-jupes de ses hôpitaux

jeudi 7 février 2008 14h08
 

BELGRADE (Reuters) - Les patients des hôpitaux serbes vont cesser d'être distraits ou importunés par les cancans des infirmières et les docteurs en mini-jupes avec la diffusion dans le pays d'un nouveau code de conduite du personnel soignant.

Publié sur le site internet du ministère serbe de la Santé, le nouveau règlement interdit aux personnels d'être brusques avec les patients, de critiquer leur hôpital ou leurs supérieurs, ou d'accepter des cadeaux en contrepartie de leurs services.

Un porte-parole du ministère a expliqué qu'il fallait définir des règles de décence de base.

Le système public de santé serbe s'est effrité au fil des années 1990 et des guerres, les proches des patients devant fournir eux-mêmes nourriture, bandages et antibiotiques.

Les financements publics ont repris avec le retour de la Serbie dans le concert des nations mais les pots-de-vin, pouvant aller jusqu'à plusieurs centaines d'euros, permettent encore d'obtenir l'attention du personnel ou un meilleur traitement.

Ivana Sekularac, version française Jean Décotte