Le détenu permissionnaire fait le mur à l'envers

lundi 17 décembre 2007 11h02
 

MARSEILLE (Reuters) - Un détenu du centre de détention de Salon-de-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, a été surpris, dans la nuit de samedi à dimanche, par les surveillants dans l'enceinte de la prison alors qu'il était censé se trouver en permission à l'extérieur de l'établissement, apprend-on de source pénitentiaire.

Agé d'une quarantaine d'années, l'homme a escaladé le mur d'enceinte extérieur à l'aide d'une échelle pour, selon ses dires, regagner discrètement sa cellule avant la fin de sa permission.

La pince coupante et la disqueuse retrouvées en sa possession laissent toutefois penser aux enquêteurs qu'il souhaitait davantage favoriser la sortie d'un de ses co-détenus.

"On a jamais vu un détenu regagner sa cellule avec un tel attirail. S'il voulait vraiment rentrer, il suffisait de sonner à la porte", a ironisé Jean-Christophe Martinet, délégué du syndicat Ufap.

"Il n'y a aucun doute, il est venu pour faciliter la belle de son copain", a-t-il ajouté.

Bénéficiant d'un régime adapté dans cet établissement où il devait encore purger trois ans de sa peine, le permissionnaire a pénétré par un angle mort de la prison, non visible des miradors, en découpant le grillage de protection.

Il a finalement déclenché une alarme, qui a provoqué l'intervention des surveillants avant qu'il ne s'attaque aux barreaux de la cellule.

Jean-François Rosnoblet

 
<p>Un d&eacute;tenu du centre de d&eacute;tention de Salon-de-Provence, dans les Bouches-du-Rh&ocirc;ne, a &eacute;t&eacute; surpris, dans la nuit de samedi &agrave; dimanche, par les surveillants dans l'enceinte de la prison alors qu'il &eacute;tait cens&eacute; se trouver en permission &agrave; l'ext&eacute;rieur de l'&eacute;tablissement. /Photo prise le 9 mars 2007/REUTERS/Robert Pratta</p>