Des méfaits de la télécommande

jeudi 7 février 2008 10h24
 

CANBERRA (Reuters) - Un quinquagénaire de Brisbane, en Australie, a semé la panique en menaçant de faire exploser la moitié de la ville en pressant sur le bouton rouge de la télécommande de sa télévision.

Geoffrey Martin Fryatt, 57 ans, comparaissait jeudi devant le tribunal de Brisbane.

Cet habitant du quartier résidentiel de Fairways Golf and Lifestyle Retreat a été arrêté en mai dernier par une unité d'élite de la police alertée par ses voisins terrorisés.

L'homme, sous l'emprise de l'alcool, déambulait dans les rues, un couteau à la main et sa télécommande dans l'autre. "Une seule pression sur ce bouton, et la moitié de Brisbane sautera", affirmait-il en disant avoir piégé un entrepôt de produits chimiques.

Les forces de l'ordre de la capitale du Queensland ont dû tirer avec des balles en caoutchouc pour le neutraliser.

Devant le tribunal de Brisbane, l'avocat de Fryatt a plaidé le moment d'égarement. Son client, a-t-il dit, venait de perdre la quasi-totalité de ses économies dans une fraude orchestrée par son intermédiaire financier.

"Effrayer les gens avec des menaces et des alertes à la bombe a un impact beaucoup plus fort aujourd'hui que naguère", a relevé la juge, qui a condamné Fryatt à un an de mise à l'épreuve.

A Fryatt s'inquiétant des conséquences de sa peine sur ses projets de voyage humanitaire à l'étranger, la juge a répondu: "Occupons-nous d'abord de vous avant de vous envoyer dans un pays du tiers monde."

Rob Taylor, version française Henri-Pierre André