Un fuyard demande à la police de lui enlever ses menottes

lundi 16 juin 2008 21h50
 

BERLIN (Reuters) - Bien que menotté à un rayonnage après s'être fait surprendre par le gardien de nuit d'un supermarché de Francfort, un cambrioleur a réussi à s'échapper... pour s'arrêter dans le plus proche commissariat et demander qu'on le libère de ses bracelets.

"C'était un peu stupide de sa part", a fait remarquer un porte-parole des autorités locales.

Le vigile du supermarché avait attaché le jeune homme de 19 ans et trois de ses complices en attendant la police, mais il avait réussi à s'enfuir avant leur arrivée.

Aux policiers de faction, il a dit être victime d'une blague d'un ami. Dans un premier temps, les policiers se sont amusés de son apparente mésaventure avant de le soupçonner d'être le cambrioleur en fuite et de l'interroger pour avoir plus de détails.

Le jeune homme a rapidement avoué sa participation à l'intrusion et s'est retrouvé en garde à vue avec ses complices.

Dave Graham, version française Patrice Mancino

 
<p>Bien que menott&eacute; &agrave; un rayonnage apr&egrave;s s'&ecirc;tre fait surprendre par le gardien de nuit d'un supermarch&eacute; de Francfort, un cambrioleur a r&eacute;ussi &agrave; s'&eacute;chapper... pour s'arr&ecirc;ter dans le plus proche commissariat et demander qu'on le lib&egrave;re de ses bracelets. /Photo d'archives/REUTERS/Tobias Schwarz</p>