Une porte robotisée pour piéger les resquilleurs

jeudi 6 mars 2008 15h39
 

par Takanori Isshiki

TOKYO (Reuters) - Mauvaise nouvelle pour les resquilleurs dans les transports: des ingénieurs japonais ont mis au point un système de portes automatiques qui piège les voyageurs tentant d'accéder aux voies sans billet.

Le dispositif, présenté par la société japonaise Glory Ltd dans le cadre d'un salon sur la sécurité à Tokyo, est formé de huit portes s'ouvrant l'une après l'autre avant de se refermer dans un sens ou dans l'autre après le passage du voyageur.

Des caméras installées devant la porte et couplées à une base de données recensant les fraudeurs notoires contrôlent le visage des utilisateurs et permettent d'identifier les personnes qui pourraient avoir besoin d'aide.

"De cette façon, alors que les portes de sécurité classiques peuvent laisser passer trois ou quatre fraudeurs, celle-ci ne permettra jamais ça", a déclaré Yojiro Kamise, directeur général de la recherche et développement de Glory.

Ce système coûte environ cinq millions de yens (31.552 euros), un prix comparable à celui des systèmes de portillons activés par les billets actuellement en vigueur, d'après Glory.

Sophie Hardach, version française Myriam Rivet