L'"homme araignée" français Alain Robert relaxé aux États-Unis

vendredi 13 juin 2008 10h36
 

NEW YORK (Reuters) - L'"homme araignée" français Alain Robert, qui avait escaladé un gratte-ciel la semaine dernière à New York, a été relaxé, a annoncé jeudi son avocat.

Alain Robert avait escaladé jeudi dernier un gratte-ciel de 52 étages et 348 mètres de haut et, six heures plus tard, un autre homme, Renaldo Clarke, avait fait de même devant les caméras de la télévision pour faire prendre conscience des ravages du paludisme.

Les deux hommes ont comparu mercredi devant deux juges différents pour atteinte à la propriété privée et comportement dangereux.

Jeudi, un grand jury de Manhattan a rejeté tous les chefs d'inculpation à l'encontre du Français tout en estimant qu'il pouvait être poursuivi pour des infractions moins importantes qui, s'il était condamné, ne seraient pas inscrites à son casier judiciaire.

"Les Américains sont fiers de leur tradition de promotion des droits des individus pour exprimer leur opinion de la plus haute tribune et M. Robert s'est simplement autorisé ce droit", a déclaré son avocat Daniel Arshack.

Alain Robert a escalé plus de 80 gratte-ciels et monuments, dont la Tour Taipei 101 à Taiwan, la tour la plus haute du monde.

Edith Honan, version française Danielle Rouquié

 
<p>Alain Robert, lors de son ascension de l'immeuble du New York Times la semaine derni&egrave;re. L'"homme araign&eacute;e" fran&ccedil;ais, qui &eacute;tait accus&eacute; d'atteinte &agrave; la propri&eacute;t&eacute; priv&eacute;e et de comportement dangereux, a &eacute;t&eacute; relax&eacute; par la justice am&eacute;ricaine. /Photo prise le 5 juin 2008/REUTERS/Lucas Jackson</p>