Les Russes champions de monde de football... dans la boue

dimanche 20 juillet 2008 22h20
 

par Agnieszka Flak

HYRYNSALMI, Finlande (Reuters) - L'équipe russe Spoutnik a été sacrée pour la deuxième fois consécutive championne du monde de football dans la boue, dans la catégorie masculine, après avoir dominé la Finlande (1-0), pays hôte de la compétition.

La tête victorieuse d'Anatoly Korchagin n'aurait pas déparé dans le cadre d'une rencontre de football professionnel, mais plus qu'un trophée éventuel dans l'une des différentes catégories, c'est la perspective de passer un week-end à s'amuser à patauger dans la boue qui motive les participants.

Au total, 340 équipes - parmi lesquelles un nombre grandissant de Lettons, de Lituaniens, de Norvégiens et de Russes - ont participé à la dixième édition de cette compétition, qui s'est déroulée ces trois derniers jours à Hyrynsalmi, dans le nord de la Finlande et a réuni quelque 10.000 spectateurs chaque jour, selon les organisateurs.

Dans cette discipline inventée par des skieurs de fond finlandais désireux de trouver un moyen de s'entraîner hors des périodes hivernales, deux équipes de six joueurs s'affrontent, en se traînant péniblement et en rampant sur l'un des 22 terrains improvisés dans un marais situé à l'extérieur de la ville.

Il en résulte un jeu chaotique et incontrôlé entre des joueurs qui arborent souvent des perruques colorées, des costumes de Superman, ou encore des robes, même pour les hommes, en guise de maillot.

L'activité n'est pas pour autant de tout repos et bleus, coupures et courbatures ne sont pas rares.

D'après le skieur de fond portugais Danny Silva, qui, avant de faire partie d'une équipe inscrite à ce championnat du monde, avait participé aux derniers Jeux olympiques d'hiver à Turin, en 2006, le football dans la boue permet notamment de stimuler le rythme cardiaque et de développer la musculature des cuisses.

Selon lui, l'approche finlandaise de l'entraînement est la meilleure du monde: "c'est un peu bizarre, mais ça rend l'entraînement tellement plus amusant."

Version française Myriam Rivet

 
<p>L'&eacute;quipe russe Spoutnik (dont un repr&eacute;sentant porte le maillot violet sur cette photo) a &eacute;t&eacute; sacr&eacute;e pour la deuxi&egrave;me fois cons&eacute;cutive championne du monde de football dans la boue, dans la cat&eacute;gorie masculine, apr&egrave;s avoir domin&eacute; la Finlande (1-0), pays h&ocirc;te de la comp&eacute;tition. /Photo prise le 20 juillet 2008/REUTERS/Bob Strong</p>